William Butler Yeats

poète et dramaturge irlandais / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

William Butler Yeats (prononcer /ˈjeɪts/) est un poète et dramaturge irlandais, né le à Sandymount (comté de Dublin du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande, puis d'Irlande à partir de 1922) et mort le à Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes, France)[1],[2].

William Butler Yeats
William Butler Yeats photographié par Alice Boughton en 1903.
Naissance
Sandymount (Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande)
Décès (à 73 ans)
Roquebrune Cap Martin (France)
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais
Mouvement Symbolisme

Fils du peintre John Butler Yeats, il est l'un des instigateurs du renouveau de la littérature irlandaise et cofondateur, avec Lady Gregory, de l'Abbey Theatre en 1904 à Dublin. Il reçoit le prix Nobel de littérature en 1923. Yeats fut aussi un sénateur de l'État libre d'Irlande (Seanad Éireann) pendant deux mandats.

Ses premières œuvres aspiraient à une richesse romantique, ce que retrace son recueil publié en 1893 Crépuscule celtique, mais la quarantaine venant, inspiré par sa relation avec les poètes modernistes comme Ezra Pound et en lien avec son implication dans le nationalisme irlandais, il évolua vers un style moderne sans concession. Vers la fin de sa vie, il se tourne vers le langage de l'ordinaire, contre un certain élitisme contemporain, cherchant une écriture poétique qui soit « aussi directe et naturelle que la conversation »[3].