Yannick Nézet-Séguin - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Yannick Nézet-Séguin.

Yannick Nézet-Séguin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Yannick Nézet-Séguin
Yannick Nézet-Séguin répétant du Brahms avec l'orchestre de chambre d'Europe

Naissance (46 ans)
Montréal
Activité principale Chef d'orchestre
Style
Musique classique et contemporaine
Lieux d'activité Montréal, Rotterdam, Londres, Philadelphie, New York
Maîtres Anisia Campos, Joseph Flummerfelt, Carlo Maria Guilini
Distinctions honorifiques
Site internet yannicknezetseguin.com

Scènes principales

  • 1998-2002 : chef de chœur et chef d'orchestre adjoint à l'Opéra de Montréal
  • 2000- : directeur artistique de l'Orchestre métropolitain de Montréal
  • 2003-2006 : chef principal invité de l'Orchestre symphonique de Victoria
  • 2004- : chef invité en France (Orchestre National du Capitole de Toulouse), puis en Allemagne, Belgique, Suède, Suisse, Australie et aux États-Unis
  • 2008-2017 : chef principal de l'Orchestre philharmonique de Rotterdam ([1])
  • 2008- : chef d'orchestre invité principal de l'Orchestre philharmonique de Londres ([2])
  • 2008 : dirige Roméo et Juliette de Gounod au Festival de Salzbourg
  • 2010 : dirige Carmen de Bizet au Metropolitan Opera de New York
  • 2012- : chef principal de l'Orchestre philharmonique de Philadelphie ([3])

Yannick Nézet-Séguin, né le , à Montréal, est un chef d'orchestre canadien.

Il dirige l’Orchestre Métropolitain de Montréal depuis 2000 et l’Orchestre philharmonique de Rotterdam depuis 2008 et devient la même année chef d'orchestre invité principal de l’Orchestre philharmonique de Londres. Le , à 37 ans, il devient chef principal du prestigieux Orchestre de Philadelphie. Il a aussi dirigé quelques opéras au Metropolitan Opera de New York avant de succéder au directeur musical du Met, James Levine[1], en [2].

Il est reconnu comme une étoile montante dans le monde de la direction d’orchestre[3]. Le , il se voit décerner un doctorat honorifique en musique de l'Université McGill, à Montréal, Québec, Canada, pour ses multiples accomplissements.

Biographie

Yannick Nézet-Séguin étudie le piano à l'âge de cinq ans auprès de Jeanne-d'Arc Lebrun-Lussier et s'intéresse au métier de chef d'orchestre depuis l'âge de dix ans. Il poursuit ses études primaires à l'école St-Isaac-Jogues, ses études secondaires au Collège Mont-Saint-Louis et ses études collégiales au Collège Bois-de-Boulogne à Montréal. Parallèlement, il est admis dans la classe de piano d'Anisia Campos au Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec à Montréal[4]. Il étudie la direction chorale au Westminster Choir College à Princeton au New Jersey, auprès de Joseph Flummerfelt.

À 19 ans, Nézet-Séguin rencontre le chef Carlo Maria Giulini qu'il suit en répétitions et en concert, et échange avec lui sur ses interprétations. Nommé directeur musical du Chœur polyphonique de Montréal en 1994, il obtient le même poste au Chœur de Laval en . En 1995, il fonde son ensemble vocal et instrumental, La Chapelle de Montréal, avec lequel il dirige de deux à quatre concerts par année jusqu'en 2002. Il considère Charles Dutoit comme sa première inspiration d'enfant et Carlo Maria Giulini comme son maître.

À l'Opéra de Montréal, de 1998 à 2002, il occupe les fonctions de chef de chœur, d'assistant chef d'orchestre et de conseiller musical et dirige plusieurs productions et galas. En , il prend la direction de l'Orchestre Métropolitain à Montréal, avec lequel il réalise de nombreux enregistrements, sous étiquette Atma classique. De 2003 à 2006, il occupe également le poste de chef invité principal de l'Orchestre symphonique de Victoria.

En 2004, sa carrière débute en Europe et, quelques années plus tard, aux États-Unis. Choisi unanimement par les musiciens, il succède à Valery Gergiev en septembre 2008 comme directeur de l'Orchestre philharmonique de Rotterdam (RPhO). Son premier contrat de quatre ans avec le RPhO se prolonge jusqu'en 2015. Au même moment, il devient Chef invité principal de l'Orchestre philharmonique de Londres, et ce jusqu'en 2014.

En et 2009, Yannick Nézet-Séguin est invité à diriger l'Orchestre de Philadelphie. En , il est nommé directeur musical de cet orchestre, son poste prenant effet en .

Yannick Nézet-Séguin participe à de nombreuses productions canadiennes d'opéras, dont Faust de Gounod à Vancouver en 2006, Madame Butterfly de Puccini à Montréal en 2008, et Salomé de Richard Strauss à Montréal en 2011.

Le , il fait ses débuts au Metropolitan Opera (Met) de New York avec une nouvelle production de Carmen de Bizet mettant en vedettes Elina Garanca et Roberto Alagna. Il retourne au Met, en , pour Don Carlos de Verdi et, en , pour Faust avec Jonas Kaufmann. En , il fait ses débuts à La Scala de Milan dans Roméo et Juliette de Gounod. En , il dirige Rusalka de Dvorak au Royal Opera House de Londres.

En , il annonce qu'il quittera la direction musicale de l'Orchestre de Rotterdam en 2018[5].

En 2016, il effectue une tournée en Europe où il dirige le Chamber Orchestra of Europe[6].

Discographie

Distinctions

Prix

Honneurs

Décorations

Notes et références

  1. « Yannick Nézet-Séguin pressenti par le Met? », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le 5 septembre 2020).
  2. « Biographie - Yannick Nézet-Séguin », sur yannicknezetseguin.com (consulté le 5 septembre 2020).
  3. « Nouvelles - Yannick Nézet-Séguin », sur yannicknezetseguin.com (consulté le 5 septembre 2020).
  4. « Yannick Nézet-Séguin », sur La Presse+, (consulté le 1er février 2021)
  5. « Yannick Nézet-Séguin quittera la direction musicale de l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam en 2018 », sur France Musique, (consulté le 5 septembre 2020).
  6. « Yannick Nézet-Séguin dirige l’intégrale des cinq symphonies de Mendelssohn à la Philharmonie - Radio Classique », sur Radio Classique, (consulté le 5 septembre 2020).
  7. Irène Brisson, « Nézet-Séguin, Yannick : Prix Denise-Pelletier 2011 », Prix du Québec,‎ (lire en ligne).
  8. « Yannick Nézet-Séguin nommé artiste de l'année 2016 », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le 5 septembre 2020).
  9. « Première cérémonie officielle de la remise des insignes de l'Ordre de Montréal - Le maire de Montréal remet la plus haute distinction honorifique de la Ville de Montréal à 17 concitoyens et concitoyennes émérites », sur Ordre de Montréal, (consulté le 5 septembre 2020).

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Yannick Nézet-Séguin
Listen to this article