Anthroposophie

courant ésotérique et pseudo-scientifique créé par l'occultiste autrichien Rudolf Steiner / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

L'anthroposophie est un courant pseudoscientifique[1],[2], ésotérique[3] et philosophique[4] s'appuyant sur les pensées et écrits de l'occultiste autrichien Rudolf Steiner[5],[6] réalisés après avoir quitté la Société théosophique en 1913. Sa doctrine syncrétique mélange diverses notions empruntées aux religions indiennes et au théosophisme (tels que les concepts de karma et de réincarnation), au christianisme, et plus récemment au mouvement New Age. Le mouvement est dirigé par la Société anthroposophique universelle, institution installée dans le Goetheanum à Dornach, en Suisse[6].

Principalement issus de son intuition, les préceptes de Steiner s'appliquent à un champ élargi de domaines, dont la santé humaine à travers la médecine anthroposophique, l'agriculture à travers la biodynamie, ou encore la pédagogie à travers la pédagogie Steiner-Waldorf, la finance durable (Triodos, GLS et La Nef, fondés et dirigés par des anthroposophes[7])[5], les cosmétiques biologiques et les médicaments anthroposophiques (laboratoires Weleda, détenus à 33,5 % par la Société anthroposophique universelle et la clinique anthroposophique d’Arlesheim)[5].

Selon la Miviludes et l'Unadfi, l'anthroposophie est un « mouvement philosophico-religieux »[6] qui présente un risque de dérive sectaire. Le rapport parlementaire de 1999 « Les sectes et l'argent » qualifie l'anthroposophie de « mouvement sectaire »[8]. Ces appellations, contestées par les institutions anthroposophes, ont fait l'objet d'une procédure judiciaire pour diffamation, qui n'a pas abouti à condamnation. Ce mouvement est toujours cité dans le rapport d'activité de la Miviludes en 2021. En 2017, la Miviludes estimait le nombre d'adeptes de l'anthroposophie à plusieurs milliers en France.

Les applications de l’anthroposophie dans les domaines de la médecine, la biologie, l’agriculture et l’éducation, sont considérées par les communautés scientifiques comme pseudo-scientifiques.