For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for College Humor.

College Humor

College Humor
Titre original College Humor
Réalisation Wesley Ruggles
Pays de production
Drapeau des États-Unis
États-Unis
Sortie 1933


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

College Humor est une comédie musicale américaine de 1933 qualifiée de Pre-Code Hays, dirigée par Wesley Ruggles, avec la participation de Bing Crosby, Jack Oakie, Richard Arlen, Mary Kornman et Mary Carlisle. Scénarisée d'après une histoire écrite par Dean Fales, le film raconte la rivalité amoureuse, pour les yeux d'une belle étudiante, d'un professeur de collège et du joueur de football star de l'école. Diffusé par Paramount Pictures, les rôles principaux sont joués par George Burns et Gracie Allen[1].

Scénario

Barney Shirrell (Oakie) est en premier semestre à la Midwestern University (en). Il cherche à monter les échelons de sa fraternité avec l'aide de Tex Roust (Joe Sawyer) et Mordrake (Arlen), alcoolique et star de football du collège. Barney, passionné d'ingénierie et de loi, et occupé par ses études, le football, et la fraternité, néglige sa petite amie Ambre (Kornman). Au semestre suivant, Mondrake donne son blouson de l'université à la sœur de Barney, Barbara (Carlisle). Son problème d'alcool augmente lorsqu'il apprend que Barbara est tombée amoureuse du professeur Danvers (Crosby), le professeur de chant et de théâtre. Quand Mondrake ne se présente pas à temps à un match de football important contre une université rivale, Danvers le découvre en prison. La réputation de l'école étant en jeu, Danvers le libère et l'emmène sur le terrain de football à temps pour participer au match.

Ensuite, Danvers est appelé devant le président du collège (Lumsden Hare). Bien qu'adversaires pour le cœur de Barbara, Danvers défend Mondrake. Le président du Collège expulse Mondrake pour ivresse et force Danvers à démissionner en raison de son implication dans l'affaire. Se sentant coupable de provoquer l'expulsion de Mondrake, Barbara lui propose sa main. Plus tard, cependant, elle admet qu'elle n'est pas amoureuse de lui mais de Danvers. Mondrake se sépare de Barbara qui se précipite dans les bras de Danvers.

Le semestre suivant, Barney suit les traces de Mondrake en buvant et fumant, ce qui l'éloigne d'Amber. Durant un grand match de football, Barney est en mauvaise forme. Mid West perd jusqu'à ce qu'il reçoive l'inspiration de Tex, qui est revenu voir le match. Après avoir été assommé, Barney récupère et gagne le match pour Mid West. Quelque temps plus tard, Barney et Amber se marient et ils se déplacent à la laiterie de son père, où Barney commence à travailler en base de l'échelle. Barney et Amber se réjouissent d'entendre Danvers chanter sa chanson à la radio.

Critiques

Le film est bien accueilli par le public, bien que The New York Times précise :

« Considéré dans son ensemble, cela apparait comme un divertissement irrégulier sans intention, but ou thème clairs mais avec un léger fond d'humour, et quelques instants chaleureux. Les efforts surhumains de M. Oakies pour assimiler l'enseignement donné soutiennent l'intrigue, et Mlle Carlisle est la parfaite interprète d'une parfaite comédie musicale mixte. M. Arlen est constamment charmant[2],[3]. »

Variety est moins sévère dans sa critique :

« Entre Crosby pour la romance et Oakie pour les rires, le film réunit un magnifique duo d'acteurs principaux... Crosby a réalisé son meilleur film à ce jour, réussissant le mélange de la comédie légère et de la romance. Son visage pâle est l'unique erreur de ce film, de telle sorte que pour son prochain grand rôle, il n'aura besoin que d'un autre maquillage[4],[5]. »

La réaction d'Hollywood est bien plus enthousiaste, comme le présente The Hollywood Reporter :

« College Humor, en fait, suit une histoire déjà vu et revue, et les gens sont très enthousiastes de découvrir un nouveau talent - Bing Crosby. Ils découvrent d'un coup à quel point ce type est une grande vedette, même lorsqu'il chante. Le public est souvent lent, mais toujours fier de ses découvertes[6],[7]. »

Production

Musique

  • "Medley" by Bing Crosby, comprising "Just an Echo in the Valley", "Learn to Croon", Please", I Surrender Dear" et "Just One More Chance"[8].
  • "Down the Old Ox Road" (Arthur Johnston and Sam Coslow) by Bing Crosby, Jack Oakie, Mary Kornman, and chorus
  • "Learn to Croon" (Arthur Johnston et Sam Coslow) par Bing Crosby
  • "Moonstruck" (Arthur Johnston et Sam Coslow) par Bing Crosby[9]

Crosby a enregistré ses chansons chez Brunswick Records[10]. "Learn to Croon" et "Down the Old Ox Road" fut atteignirent respectivement les places numéro 3 et numéro 8 dans le hit-parade[11].

Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « College Humor (film) » (voir la liste des auteurs).
  1. « College Humor », Internet Movie Database (consulté le )
  2. « Looked at as a whole, it emerges as an unsteady entertainment, with no very discernible intent, theme or goal, but with a modest fund of humor and two or three heartily amusing patches...Mr. Oakie’s owlish efforts to assimilate an education help the comedy along and Miss Carlisle is a very model of a model musical comedy co-ed. Mr. Arlen is reliably pleasant ».
  3. « The New York Times », The New York Times,‎
  4. en vo : "Between Crosby for romance and Oakie for laughs, the picture has a strong pair of male leads. . . Crosby makes his best showing to date with a chance to handle both light comedy and romance. His pale face makeup is the only flaw so it looks like all he needs is a new paint job and another good role.".
  5. « Variety », Variety,‎
  6. « “College Humor”, by the way, is drawing the longest lines that have been seen in some time and people are getting all excited over a new discovery—Bing Crosby. They’ve suddenly discovered what a grand personality the lad has, even when he isn’t singing. The public is sometimes slow, but always proud of its discoveries. »
  7. « The Hollywood Reporter », The Hollywood Reporter,‎
  8. (en) Fred Reynolds, Road to Hollywood, John Joyce, , p. 54
  9. « Soundtracks for College Humor », Internet Movie Database (consulté le )
  10. « A Bing Crosby Discography », sur A Bing Crosby Discography (consulté le )
  11. (en) Joel Whitburn, Pop Memories 1890-1954, Wisconsin, USA, Record Research Inc, , 657 p. (ISBN 0-89820-083-0), p. 104
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
College Humor
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.