Domenico Ghirlandaio

peintre italien / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Domenico di Tommaso Curradi di Doffo Bigordi, appelé couramment Domenico Bigordi dit Domenico Ghirlandaio, né le à Florence et mort de la peste le à Florence, est un peintre de l'école florentine.

Domenico Ghirlandaio
Autoportrait dans l’Adoration des mages.
Naissance
Décès
Nom de naissance
Domenico di Tommaso Curradi di Doffo Bigordi
Activité
Maître
Partenaire
Élève
Mouvement
Fratrie
Enfant
Parentèle
Sebastiano Mainardi (beau-frère)
Site web
Œuvres principales

Il travaille principalement dans sa ville natale[1] où il est l'un des protagonistes de la Renaissance à l'époque de Laurent le Magnifique. Vers 1480 notamment, il devient de facto le portraitiste officiel de la haute société florentine grâce à son style précis, agréable et rapide. À la tête d'un important atelier, dans lequel Michel-Ange, âgé de 13 ans, fait ses premiers pas dans le domaine de l'art, il marque son époque par ses grands cycles de fresques, notamment à la chapelle Sassetti et la chapelle Tornabuoni à Florence, et par certaines scènes de la chapelle Sixtine à Rome[1]. Domenico fait partie de la dite « troisième génération » de la Renaissance florentine, avec des maîtres tels que Andrea del Verrocchio, les frères de Pollaiolo (Antonio et Piero) et Sandro Botticelli[2].