FK Neftekhimik Nijnekamsk - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for FK Neftekhimik Nijnekamsk.

FK Neftekhimik Nijnekamsk

Neftekhimik Nijnekamsk
Généralités
Nom complet Футбольный клуб «Нефтехимик» Нижнекамск
(Futbolny klub «Neftekhimik» Nijnekamsk)
Fondation
Statut professionnel depuis 1991
Couleurs Vert et noir
Stade Stade Neftekhimik
(3 200 places)
Siège Nijnekamsk, Tatarstan
Championnat actuel Deuxième division russe
Président
Timur Chigabutdinov
Entraîneur
Kirill Novikov
Site web (ru) fcnh.ru

Maillots

Kit left arm shoulder stripes white stripes.png
Kit body shoulder stripes white stripes.png
Kit right arm shoulder stripes white stripes.png
Kit shorts adidaswhite.png
Kit socks.png
Domicile
Kit left arm shoulder stripes white stripes.png
Kit body.png
Kit right arm shoulder stripes white stripes.png
Kit shorts adidaswhite.png
Kit socks.png
Extérieur

Actualités

Le Futbolny klub Neftekhimik, plus couramment appelé Neftekhimik Nijnekamsk (en russe : «Нефтехимик» Нижнекамск), est un club de football russe basé à Nijnekamsk, en Russie.

Il voit le jour au cours des années 1960 au sein des usines locales de fabrication de produits chimiques avant d'accéder au professionnalisme en 1991. Il évolue en deuxième division russe depuis la saison 2019-2020.

Histoire

Fondé au cours des années 1960 au sein des usines de fabrication de produits chimiques de Nijnekamsk, le club évolue durant ses premières années au sein des championnats de la RSFS de Russie[1]. Il est officiellement intégré au sein des divisions professionnelles soviétiques au mois de , intégrant alors la septième zone de la quatrième division, où il termine neuvième sur vingt-deux.

Après la dissolution de l'Union soviétique en fin d'année 1991 et la mise en place des championnats russes, le Neftekhimik est placé au sein de la cinquième zone du troisième échelon dont il termine premier à l'issue de la saison 1992 et accède ainsi à la deuxième division. Intégrant le groupe Centre pour l'exercice 1993, l'équipe se classe septième du classement et évite ainsi de peu la relégation en raison de la réorganisation du deuxième échelon, qui passe de trois groupes distincts en une poule unique. Les deux saisons qui suivent voient le club se placer dans la première moitié du classement, sans cependant réussir à prendre part à la course à une éventuelle promotion. Après deux placements en milieu de classement en 1996 et 1997, le Neftekhimik connaît une saison 1998 très difficile qui le voit se classer dix-septième et barragiste au terme de l'exercice. Il est par la suite défait lors du barrage de relégation face au Torpedo-ZIL Moscou et retombe ainsi en troisième division après cinq ans au deuxième échelon[1].

Placé au sein de la zone Oural, l'équipe se place dans un premier temps deuxième derrière le Nosta Novotroïtsk en 1999 avant de l'emporter l'année suivante et de se qualifier pour les barrages de promotion, où il l'emporte face au Metallourg Novokouznetsk, vainqueur de la zone Est, pour retrouver la deuxième division en 2001. Après une onzième position pour la première saison suivant son retour, le Neftekhimik voit ses résultats retomber progressivement par la suite jusqu'à sa relégation en 2004 après avoir fini dix-neuvième. Connaissant par la suite des difficultés financières, l'équipe se compose lors des années suivantes principalement de jeunes joueurs, tandis qu'un accord est signé en 2007 avec l'équipe du Rubin Kazan, le Neftekhimik devenant alors un club affilié destiné à recevoir des jeunes joueurs du Rubin dans le cadre de leur formation tandis qu'une compensation financière est versée en retour[1],[2].

Dans ce contexte, les performances de l'équipe durant la fin des années 2000 s'avèrent très décevantes avec un classement systématique dans les dernières places du groupe Oural-Povoljié entre 2005 et 2009. Elle finit par remonter la pente sportivement avec une septième place en 2010 avec de l'emporter lors de la saison 2011-2012, terminant devant le FK Oufa à la faveur du nombre de matchs remportés. Retrouvant ainsi le deuxième échelon après huit ans d'absence, le Neftekhimik se classe septième lors de l'exercice 2012-2013, à cinq points d'une éventuelle place en barrage de promotion en première division, notamment porté par le buteur Igor Portniaguine qui inscrit seize buts lors de la première moitié de saison avant d'être rappelé par le Rubin Kazan. La dynamique retombe cependant dès la saison suivante qui voit le club terminer dix-septième et relégable[1].

Après une décevante huitième place à l'issue de l'exercice 2014-2015, le Neftekhimik remporte une nouvelle fois le groupe Oural-Povoljié dès la saison suivante pour retrouver le deuxième échelon. Très vite largué dans la division supérieure, il termine cependant largement dernier au terme de l'exercice 2016-2017 et est une nouvelle fois relégué[3]. Similairement à son passage précédent, l'équipe termine dans un premier temps sixième de sa poule de troisième division la saison suivante avant de l'emporter aisément en 2019, finissant premier avec pas moins de 18 points d'avance sur son dauphin le Kamaz Naberejnye Tchelny pour remonter ainsi au deuxième échelon pour l'exercice 2019-2020[4].

Pour son retour à ce niveau, le Neftekhimik parvient à se placer constamment dans le haut du classement tout au long de la saison, terminant l'exercice en cinquième position après l'arrêt anticipé du championnat lié à la pandémie de Covid-19 en Russie. Fort de ce résultat, les dirigeants ambitionnent même une montée en première division pour la saison suivante. Après de nouveaux débuts prometteurs durant la première partie de saison, le club finit par décrocher peu avant la fin d'année 2020 et se classe huitième au moment de la trêve hivernale avec un retard de treize points sur le premier barragiste[5].

Bilan sportif

Palmarès

Palmarès et meilleures performances du Neftekhimik Nijnekamsk
Compétitions nationales

Classements en championnat

La frise ci-dessous résume les classements successifs du club en championnat.

Championnat de Russie de football D2Championnat de Russie de football D3Championnat de Russie de football D2Championnat de Russie de football D3Championnat de Russie de football D2Championnat de Russie de football D3Championnat de Russie de football D2Championnat de Russie de football D3Championnat de Russie de football D2Championnat de Russie de football D3Championnat d'URSS de football D4

Bilan par saison

Légende
  • Promotion en division supérieure
  • Relégation en division inférieure
Bilan par saison[6],[7]
Saison Championnat Coupe de Russie
Division Pos Pts J V N D BP BC Diff
1991 (URSS) 4e Zone 7 9e 46 42 20 6 16 52 36 +16
1992 3e Zone 5 1er 54 34 22 10 2 72 16 +56
1993 2e Centre 7e 45 38 18 9 11 45 33 +12 Seizièmes de finale
1994 2e 6e 47 42 18 11 13 56 40 +16 Seizièmes de finale
1995 7e 65 42 20 5 17 55 50 +5 32es de finale
1996 13e 55 42 15 10 17 45 55 -10 Seizièmes de finale
1997 11e 61 42 19 4 19 53 54 -1 32es de finale
1998 17e 52 42 15 7 20 44 56 -12 Seizièmes de finale
1999 3e Oural 2e 66 30 19 9 2 55 19 +36 128es de finale
2000 1er 82 30 26 4 0 82 18 +64 32es de finale
2001 2e 11e 43 34 13 4 17 49 56 -7 128es de finale
2002 14e 38 34 11 5 18 50 60 -10 Seizièmes de finale
2003 16e 51 42 14 9 19 50 60 -10 32es de finale
2004 19e 45 42 11 12 19 38 57 -19 32es de finale
2005 3e Oural-Povoljié 14e 41 36 10 11 15 41 40 +1 32es de finale
2006 11e 19 24 4 7 13 23 38 -15 256es de finale
2007 13e 25 26 7 4 15 29 50 -21 256es de finale
2008 14e 38 34 9 11 14 39 44 -5 256es de finale
2009 14e 21 30 5 6 19 32 72 -40 256es de finale
2010 7e 45 26 12 9 5 49 32 +17 256es de finale
2011-2012 1er 86 39 26 8 5 68 25 +43 256es de finale
64es de finale
2012-2013 2e 7e 47 32 13 8 11 44 40 +4 32es de finale
2013-2014 17e 33 36 7 12 17 38 45 -7 Seizièmes de finale
2014-2015 3e Oural-Povoljié 8e 26 24 7 5 12 24 32 -8 32es de finale
2015-2016 1er 60 27 29 6 3 56 15 +41 64es de finale
2016-2017 2e 20e 27 38 6 9 23 28 53 -25 32es de finale
2017-2018 3e Oural-Privoljié 6e 42 24 12 6 6 42 21 +21 256es de finale
2018-2019 1er 63 25 20 3 2 53 14 +39 Seizièmes de finale
2019-2020 2e 5e 48 27 13 9 5 38 23 +13 32es de finale
2020-2021 7e 70 42 20 10 12 64 44 +20 64es de finale
2021-2022 en cours 64es de finale

Personnalités du club

Entraîneurs

La liste suivante présente les différents entraîneurs du club depuis sa fondation :

  • Vladimir Morozov (1991-1992)
  • Vladimir Moukhanov (1992)
  • Guennadi Sarytchev (-)
  • Viktor Antikhovitch (-)
  • Aleksandr Afonine (-)
  • Guennadi Sarytchev (-)
  • Boris Sinitsyne (-)
  • Ivan Boutali (-)
  • Vladimir Morozov (-sécembre 2002)
  • Vladimir Patchko (-)
  • Vladimir Klontsak (-)
  • Aleksandr Iefremov (-)
  • Vladimir Klontsak (-)
  • Vladimir Morozov (-)
  • Vladimir Klontsak (-)
  • Stanislav Tskhovrebov (-)
  • Andreï Sitchikhine (-)
  • Dmitri Ogai (-)
  • Roustem Khouzine (-)
  • Andreï Sitchikhine (-)
  • Roustem Khouzine (-)
  • Iouri Outkoulbaïev (-)
  • Kirill Novikov (depuis )

Joueurs emblématiques

Les joueurs internationaux suivants ont joué pour le club. Ceux ayant évolué en équipe nationale lors de leur passage au Neftekhimik sont marqués en gras.

Notes et références

  1. a b c et d (ru) « История клуба », sur fcnh.ru (consulté le )
  2. (ru) « Вассальные государства Бердыева », sur kazanweek.ru,‎ (consulté le )
  3. (ru) « "Луч-Энергия", "Мордовия", "Сокол", "Спартак-Нальчик" и "Нефтехимик" вылетели из ФНЛ », sur tass.ru,‎ (consulté le )
  4. (ru) « Досрочно в ФНЛ: ФК «Нефтехимик» провел почти идеальный сезон », sur realnoevremya.ru,‎ (consulté le )
  5. (ru) « УТКУЛЬБАЕВ, СКОРЕЕ ВСЕГО, ПОКИНЕТ «НЕФТЕХИМИК». ЕГО МОЖЕТ СМЕНИТЬ НОВИКОВ », sur matchtv.ru,‎ (consulté le )
  6. (ru) « Statistiques de la période soviétique », sur wildstat.ru (consulté le )
  7. (ru) « Statistiques de la période russe », sur wildstat.ru (consulté le )
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
FK Neftekhimik Nijnekamsk
Listen to this article