Gauliga Prusse orientale - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Gauliga Prusse orientale.

Gauliga Prusse orientale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gauliga Prusse orientale
Carte de l'Allemagne en 1933
Généralités
Sport Football
Création 1933
Disparition démantelée en 1944
Organisateur(s) NSRL
Troisième Reich
Éditions 11
Catégorie Gauliga
Périodicité Annuelle
Lieu(x)
Province de Prusse-Orientale
Ville libre de Dantzig
Hiérarchie
Hiérarchie Division 1

Palmarès
Plus titré(s) VfB Königsberg (5 titres)

La Gauliga Prusse orientale (en Allemand: Gauliga Ostpreußen) fut une ligue de football (de Division 1) imposée par le NSRL en 1933.

Dès leur arrivée au pouvoir en mars 1933, Adolf Hitler et le NSDAP imposèrent une réorganisation administrative radicale (voir Liste des Gaue) à l'Allemagne. Administrativement, la "Gau" Prusse orientale remplaça l’ancienne province prussienne de Prusse orientale de la République de Weimar.

Après l'envahissement et l'écrasement de la Pologne, en 1939, La Ville libre de Dantzig ne fut pas incorporée à la "Gau" Prusse orientale mais à celle Dantzig-Prusse occidentale.

Cette Gauliga fut démantelée en 1944.

Généralités

Cette ligue fut fondée en 1933 par 14 clubs de la Province de Prusse orientale et remplaça les anciennes Bezirksliga Prusse orientale et Bezirksliga Grenmark (Marches frontalières) qui existaient précédemment.

La Gauliga Prusse orientale regroupa les équipes allemandes de la Province de Prusse orientale mais aussi des clubs de la Ville libre de Dantzig. Celle-ci est, à cette époque, sous la protection de la Société des Nations et n’est donc pas allemande.

Les équipes étaient membres de la Baltenverband, une fédération allemande de football de la Baltique et qui déterminait son propre champion, sous le titre de Champion de la Baltique.

Lors de sa première saison La Gauliga Prusse orientale compta quatorze clubs répartis en deux groupes de sept. Dans chaque groupe, les équipes se rencontrèrent en aller/retour. Les deux vainqueurs de poule jouèrent une finale aller/retour. Le champion participa à la phase finale du championnat national, jouée par élimination directe. Le dernier classé de chaque groupe fut relégué.

À partir de 1935, cette ligue fut étendue à vingt-huit équipes, réparties au sein de quatre groupes. Les deux premiers de chaque série se qualifièrent pour le tour suivant, à nouveau joué par groupes (2x4). Les vainqueurs de chacune de ses nouvelles poules se disputèrent le titre lors d’une finale.

En 1938, la Gauliga Prusse orientale se simplifia en se limitant à une série unique de dix clubs. Les deux derniers étaient devaient théoriquement être relégués. Mais l’augmentation de la politique restrictive des Nazis obligea le club du KS Gedania Danzig (un club de la minorité polonaise) de quitter la ligue et d’être dissous.

En 1939-1940, la ligue était supposée jouer avec seulement huit équipes. En , le fonctionnement de la compétition fut modifié. Quatre équipes sélectionnées disputèrent un tournoi pour le titre de la Gauliga. À la fin de la saison, les clubs de la région de Dantzig désormais rattachée au IIIe Reich (Preußen Danzig, SV 19 Neufahrwasser et SG Elbing) quittèrent la Gauliga Prusse orientale et rejoignirent celle nouvellement créée de Gauliga Dantzig-Prusse occidentale. De son côté, la Gauliga Prusse orientale fut agrandie avec des territoires de Pologne occupée.

Lors de la saison 1940-1941, la ligue se joue en une seule division de sept clubs. Ce système resta appliqué jusqu’à la dissolution de la Gauliga Prusse orientale en 1944.

Après la reddition de l'Allemagne nazie

Dès la fin de l'année 1944, la quasi-totalité des régions couvertes par la Gauliga Prusse orientale tomba sous le contrôle de l'Armée rouge. Après la capitulation du IIIe Reich, cette zone fut et resta dans le giron soviétique. Selon des accords conclut lors de la Conférence de Yalta, elle quitta définitivement l'Allemagne et fut partagée entre la Pologne et l'URSS (celle-ci s'octroyant l'enclave de Königsberg qui devint Kaliningrad. Staline et les Soviétiques souhaitaient un port sur la Mer Baltique qui ne soit pas gelè tout l'hiver).

La population allemande fut, à proprement parler, "chassée" de cette région, surtout hors de la zone devenue soviétique. Selon leur localisation, les clubs de football rejoignirent les compétitions polonaises ou soviétiques. Tous les clubs allemands furent dissous.

Clubs fondateurs de la Gauliga Prusse orientale

Ci-dessous les 11 clubs qui fondèrent la ligue et leur résultats en fin de saison 1932-1933:

  • Groupe I
  • Preußen Danzig, 2e de la Bezirksliga Marches frontalières (Grenzmark)
  • VfB Königsberg, 4e de la Bezirksliga Prusse orientale (Ostpreußen)
  • SV Prussia-Samland Königsberg, 2e de la Bezirksliga Prusse orientale (Ostpreußen), Champion de la Baltique
  • Rasensport-Preußen Königsberg,
  • BuEV Danzig, Vainqueur de la Bezirksliga Marches frontalières (Grenzmark)
  • KS Gedania Danzig
  • Viktoria Elbing

Champions et Vice-champions de la Gauliga Prusse orientale

Saisons Champions Vice-champions
1933-34 Preußen Danzig MSV Hindenburg Allenstein
1934-35 MSV Yorck-Boyen Insterburg SV Prussia-Samland Königsberg
1935-36 MSV Hindenburg Allenstein SV Prussia-Samland Königsberg
1936-37 MSV Hindenburg Allenstein MSV Yorck-Boyen Insterburg
1937-38 MSV Yorck-Boyen Insterburg BuEV Danzig
1938-39 MSV Hindenburg Allenstein SV Masovia Lyck
1939-40 VfB Königsberg Preußen Danzig
1940-41 VfB Königsberg SV Preußen Mielau
1941-42 VfB Königsberg SV Preußen Mielau
1942-43 VfB Königsberg SV Prussia-Samland Königsberg
1943-44 VfB Königsberg SV Insterburg

Classements de la Gauliga Prusse orientale de 1933 à 1944

Club 1934 1935 1936 1937 1938 1939 1940 1941 1942 1943 1944
Preußen Danzig 1 5 1 1 5 2
VfB Königsberg 2 6 2 2 2 6 1 1 1 1 1
SV Prussia-Samland Königsberg 3 1 1 3 1 8 4 4 3 2 6
Rasensport-Preußen Königsberg 4 7 3 1 3 10 8
BuEV Danzig 5 4 2 3 1 3 3
KS Gedania Danzig 6 3 3 2 2 5
Viktoria Elbing 7 4 4 4
SV Hindenburg Allenstein 1 2 1 1 2 1
SV Yorck Boyen Insterburg 2 1 1 1 1 9
SpVgg Masovia Lyck 3 3 2 2 1 2
Viktoria Allenstein 4 7 3 5 4
Tilsiter SC 5 6 4 5 6
Preußen Gumbinnen 6 3 4 4
SV Rastenburg 7 4 5 3 6
Polizei Danzig 2 6 6 3 4
SV Insterburg 5 7 3 6 7 7 2
SV Allenstein 10 4 6 5 3
VfB Osterode 6 4 3 8
RSV Ortelsburg 7 7 7
SV Neufahrwasser 1919 5 5 7
SC Lauenthal 6
SpVgg ASCO Königsberg 4 5 7
RSV Heiligenbeil 5 7
Königsberger TSV 6 6 5 4 7
RSV Braunsberg 7
Polizei Tilsit 2 3 2 7
VfB Tilsit 5 6 5
Preußen Insterburg 6 7
Hansa Elbing 7 6
Concordia Königsberg 4 4
SV Goldap 2 7
VfB Labiau 6
Preußen Mielau 2 2 8
Luftwaffen-SV Richthofen Neukuhren 3 5
Reichsbahn Königsberg 5 5 3 5
Freya Memel 7
Luftwaffen-SV Heiligenbeil 4
MTV Ponarth 6 4

Source:« Gauliga Ostpreußen », Das deutsche Fussball-Archiv (consulté le 22 avril 2009)

  • En 1939-1940, la compétition fut fortement affectée par le déclenchement de Seconde Guerre mondiale. Toutes les équipes militaires et des corps de police ne purent participer. Un championnat à huit démarra le mais fut arrêté en tant l'"hiver était rigoureux. Il fut finalement replacé par un tournoi joués par quatre clubs ("désignés") afin d'attribuer le titre.

Articles connexes

Notes et références


Sources et liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Gauliga Prusse orientale
Listen to this article