Jaguar R1 - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Jaguar R1.

Jaguar R1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jaguar R1
Jaguar R1 exposée au British Motor Museum de Gaydon.
Présentation
Équipe
Jaguar Racing
Constructeur Jaguar
Année du modèle 2000
Concepteurs Gary Anderson
John Russell
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en fibre de carbone
Suspension avant Poussoirs et barre de torsion, amortisseurs Penske
Suspension arrière Poussoirs et barre de torsion, amortisseurs Penske
Nom du moteur Ford Cosworth CR-2
Cylindrée 2 998 cm3
805 ch à 17 500 tr/min
Configuration V10 à 72°
Position du moteur Longitudinal arrière
Boîte de vitesses Jaguar longitudinale semi-automatique
Nombre de rapports 6 + marche arrière
Système de freinage Freins à disque Carbone Industrie et étriers AP Racing
Dimensions et poids Voie avant : 1 469 mm
Voie arrière : 1 408 mm
Poids : 600 kg
Carburant Texaco et huile Havoline
Pneumatiques Bridgestone
Partenaires HSBC
Histoire en compétition
Pilotes 7.
Eddie Irvine
7.
Luciano Burti
8.
Johnny Herbert
Début Grand Prix automobile d'Australie 2000
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
17000
Championnat constructeur 9e avec 4 points
Championnat pilote Eddie Irvine : 13e
Johnny Herbert : 17e
Luciano Burti : 23e

Chronologie des modèles (2000)

La Jaguar R1 est la monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie Jaguar Racing lors de la saison 2000 de Formule 1. Elle est pilotée par les Britanniques Eddie Irvine et Johnny Herbert. Les pilotes d'essais sont l'Allemand André Lotterer et le Brésilien Luciano Burti. Équipée d'un moteur Ford-Cosworth, la R1 est la première voiture engagée par Jaguar en Formule 1, à la suite du rachat de l'écurie Stewart Grand Prix par Ford. La voiture abandonne à onze reprises, notamment à cause d'une boîte de vitesses et d'un moteur peu fiables.

Historique

La Jaguar R1 d'Eddie Irvine exposée en marge du Grand Prix du Canada 2000.
La Jaguar R1 d'Eddie Irvine exposée en marge du Grand Prix du Canada 2000.

La Jaguar R1 commence sa saison par deux doubles-abandons au Grand Prix d'Australie et au Grand Prix du Brésil[1],[2]. Les courses suivantes n'apportent également aucun point à l'écurie britannique et Gary Anderson, l'ingénieur en chef de la R1, décide de rabaisser le capot moteur et d'installer des déflecteurs sur les pontons de la monoplace pour favoriser l'appui[3]. Ces ajustements, prêts pour le Grand Prix de Monaco, permettent à Eddie Irvine de rapporter les points de la quatrième place tandis que Johnny Herbert termine neuvième[4].

Après ce coup d'éclat, les Jaguar R1 retrouvent leur place en milieu de classement. Lors du Grand Prix d'Autriche, Eddie Irvine, malade, est remplacé par le pilote essayeur Luciano Burti. Le pilote brésilien, à l'instar de son coéquipier, ne marque aucun point lors de cette course[5]. Irvine termine néanmoins à la sixième place du Grand Prix de clôture en Malaisie[6].

À la fin de la saison, Jaguar Racing termine neuvième du championnat des constructeurs avec quatre points, tous inscrits par Eddie Irvine, qui se classe à la treizième place du championnat des pilotes[7]. Johnny Herbert quitte la Formule 1 et est remplacé par Luciano Burti pour la saison suivante.

Résultats en championnat du monde de Formule 1

Vue de la Jaguar R1 d'Eddie Irvine.
Vue de la Jaguar R1 d'Eddie Irvine.
Résultats détaillés de la Jaguar R1 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
2000 Jaguar Racing Ford-Cosworth
CR-2 V10
Bridgestone AUS BRÉ SMR GBR ESP EUR MON CAN FRA AUT ALL HON BEL ITA USA JAP MAL 4 9e
Eddie Irvine Abd Abd 7e 13e 11e Abd 4e 13e 13e 10e 8e 10e Abd 7e 8e 6e
Luciano Burti 11e
Johnny Herbert Abd Abd 10e 12e 13e 11e 9e Abd Abd 7e Abd Abd 8e Abd 11e 7e Abd

Légende : ici

Notes et références

  1. « Classement du Grand Prix d'Australie 2000 », sur statsf1.com (consulté le 15 novembre 2012)
  2. « Classement du Grand Prix du Brésil 2000 », sur statsf1.com (consulté le 15 novembre 2012)
  3. « Jaguar R1 », sur statsf1.com (consulté le 15 novembre 2012)
  4. « Classement du Grand Prix de Monaco 2000 », sur statsf1.com (consulté le 15 novembre 2012)
  5. « Classement du Grand Prix d'Autriche 2000 », sur statsf1.com (consulté le 15 novembre 2012)
  6. « Classement du Grand Prix de Malaisie 2000 », sur statsf1.com (consulté le 15 novembre 2012)
  7. « Classement du championnat du monde de Formule 1 2000 », sur statsf1.com (consulté le 15 novembre 2012)

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Jaguar R1
Listen to this article