La Belle au bois dormant (Sleeping Beauty) est le 20e long-métrage d'animation et le 16e « Classique d'animation » des studios Disney. Sorti en 1959, il est adapté des versions du conte La Belle au bois dormant de Charles Perrault (1697) et des Frères Grimm (Dornröschen, 1812).

La Belle au bois dormant
Logo du film
Titre original Sleeping Beauty
Réalisation Clyde Geronimi
Scénario Erdman Penner
Sociétés de production Walt Disney Pictures
Pays de production États-Unis
Durée 75 minutes
Sortie 1959

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Avec La Belle au bois dormant, le studio Disney reprend des ingrédients de la recette lui ayant assuré le succès de Blanche-Neige et les Sept Nains (1937) et Cendrillon (1950) mais, malgré une indéniable qualité technique, le succès n'est pas au rendez-vous. Le public de la fin des années 1950 préfère les films familiaux, les westerns et les productions télévisuelles comme Disneyland et The Mickey Mouse Club. Graphiquement, le film est remarqué pour ses décors évoquant le gothique et les enluminures des Très Riches Heures du duc de Berry. Le personnage de la méchante sorcière, Maléfique, est, pour de nombreux auteurs, l'élément le plus marquant du film, que ce soit sa tenue, sa personnalité ou sa métamorphose en dragon. Celui du Prince charmant est également apprécié, avec un rôle plus développé que les incarnations des précédents contes de fées adaptés par le studio.

Du fait de son insuccès, Walt Disney laisse de côté les contes de fée pour se consacrer à d'autres projets. Il faudra attendre trente ans pour que les studios mettent de nouveau de l'avant une histoire mettant en scène une princesse, avec la sortie de La Petite Sirène en 1989.

Un remake en prises de vue réelles a été réalisé en 2014, Maléfique avec Angelina Jolie dans le rôle de Maléfique et Elle Fanning dans celui de la princesse Aurore.