Lac-Simon (réserve indienne) - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Lac-Simon (réserve indienne).

Lac-Simon (réserve indienne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lac-Simon
Administration
Pays
Canada
Province
 Québec
Région Abitibi-Témiscamingue
Statut municipal Réserve indienne
Chef David Salembier
Démographie
Population 1 380 hab. (2016)
Densité 203 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 03′ 41″ nord, 77° 21′ 39″ ouest
Superficie 681 ha = 6,81 km2
Divers
Code géographique 89804
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Québec
Lac-Simon
Géolocalisation sur la carte : Québec
Lac-Simon

Simosagigan ou Lac-Simon est une réserve indienne algonquine du Québec enclavée dans la MRC de La Vallée-de-l'Or en Abitibi-Témiscamingue[1],[2].

Description

La communauté est située sur la rive ouest du Lac Simon, à 32 kilomètres au sud-est de Val-d'Or.

Il y a trois écoles : l'école primaire Amikobi, l'école secondaire Amik-Wiche et le Centre Régional d'Éducation des Adultes Kitci Amik.

La population de Lac Simon s'appelle aussi "les Anishinabeg" ou "Les vrais hommes". Ils sont Algonquins et ils parlent algonquin, français et anglais.

Démographie

  • Population dans la communauté : 1 650
  • Population hors communauté : 387
  • Population totale : 2 037[3].

Le chef de la Nation est Adrienne Jérôme.

Évolution démographique
2001 2006 2011 2016
9931 1651 4031 380

Toponyme

« Il pourrait s'agir du nom du premier chef de la réserve, un des frères du chef de Grand-Lac-Victoria. La forme locale alors relevée Simo Sagahigan pourrait aussi avoir été tirée du nom d'une espèce de canard maintenant disparu de la région, le canard branchu, sans doute une déformation du mot algonquin siamo »[6].

Chronologie

  • Vers 1910 : le missionnaire oblat Étienne Blanchin et la Compagnie de la Baie d'Hudson encouragent des Algonquins de Grand-Lac-Victoria à venir s'établir à Lac-Simon. D'autres Algonquins sont aussi invités à déménager à Lac-Simon.
  • 1924 : les Oblats y établissent une mission permanente, en fonction jusqu'en 1930, soit jusqu'au départ du père Blanchin.
  • 1940 : elle est à nouveau fréquentée par quelques familles.
  • 1962 : création de la réserve indienne de Lac-Simon
  • 1963 : l'église et le presbytère sont remis en état.
  • Vers 1965-1966 : plusieurs familles quittent la région de Lebel-sur-Quévillon pour venir joindre celles déjà établies.
  • 1969 : transfert de la communauté, jusque-là située au bord du lac, sur une butte localisée à quelques dizaines de mètres du lac.
  • 1972 : construction d'une école. L'école accueille également des jeunes Algonquins de Kitcisakik.
  •  : le gouvernement du Canada transfert 3,57 km2 de territoire de la ville de Val-d'Or au profit de la Première Nation Anishanabe de Lac-Simon vers la réserve indienne de Lac-Simon[7].

Municipalités limitrophes

Rose des vents Val-d'Or Rose des vents
Val-d'Or N Val-d'Or
O    Lac-Simon    E
S
Val-d'Or

Notes et références

Annexe

Articles connexes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Lac-Simon (réserve indienne)
Listen to this article