Paul van Kempen - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Paul van Kempen.

Paul van Kempen

Paul van Kempen

Naissance
Zoeterwoude,
Pays-Bas
Décès (à 62 ans)
Amsterdam,
Pays-Bas
Activité principale chef d'orchestre
Style Classique
Activités annexes violoniste
Formation Conservatoire d’Amsterdam
Maîtres Julius Röntgen
Bernard Zweers

Paul van Kempen (né le à Zoeterwoude - mort le à Amsterdam) est un chef d'orchestre néerlandais.

Biographie

Van Kempen a étudié au conservatoire d’Amsterdam de 1910 à 1913, dont la composition et la direction d'orchestre avec Julius Röntgen et Bernard Zweers, ainsi que le violon avec Louis Zimmerman. En 1913, il est devenu second violon au Orchestre royal du Concertgebouw, et l'année suivante, est passé au pupitre des premiers violons. Après 1916, il a commencé sa carrière en Allemagne, et est devenu premier violon solo dans des orchestres à Poznań, Bad Nauheim et à l'Orchestre philharmonique de Dortmund.

En 1932, van Kempen a été naturalisé allemand. Il a été directeur musical à Oberhausen pendant 2 ans. De 1934 à 1942, il a été le chef principal de l'Orchestre philharmonique de Dresde[1],[2]. En 1942, il a succédé à Herbert von Karajan en tant que Kapellmeister à Aix-la-Chapelle, servant jusqu'en 1944. Plusieurs années après la Seconde Guerre mondiale, en 1953, van Kempen est devenu directeur général de la musique de la ville de Brême.

En 1949, van Kempen est retourné aux Pays-Bas comme chef principal de l'Orchestre philharmonique de la radio néerlandaise, basé à Hilversum. Cependant, son activité de chef durant la Seconde Guerre mondiale a en fait une figure controversée du Pays-Bas, à cause des concerts donnés pour la Wehrmacht. À une occasion, en 1951, van Kempen été engagé comme chef remplaçant de l'Orchestre du Concertgebouw à la place d'Eduard van Beinum malade. Le premier soir, des personnes dans le public ont protesté fortement, mais le concert a eu lieu. Le second soir, les interventions du public ont été si importantes que 62 musiciens ont refusé de continuer à jouer[3],[4].

Enregistrements

Les enregistrements de Van Kempen comprennent les Symphonies no 3, 7 et 8 de Beethoven, les cinq concertos pour piano de Beethoven avec Wilhelm Kempff, et les Symphonies no 5 et no 6 de Tchaïkovski.

Bibliographie

  • Kees de Leeuw, Dirigeren is geen beroep maar roeping. Leven en werk van Paul van Kempen (1893-1955). Uitg. Gopher, Amsterdam, 2007. 269 p.  (ISBN 978-90-5179-487-8) (Dutch)

Références

  1. Nancy Fleetwood, « Musical Notes from Abroad », Musical Times, 76(1107), pp. 460-463,‎
  2. Nancy Fleetwood, « Musical Notes from Abroad », Musical Times, 77(1122), pp. 752-753,‎
  3. « Misbehavior at Amsterdam », Time,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « Sequels », Time,‎ (lire en ligne, consulté le )
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Paul van Kempen
Listen to this article