For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Saint patron.

Saint patron

Un saint patron est un saint, protecteur d'un lieu ou d'un groupe de personnes.

Il peut être attaché :

Ce type de vénération est principalement partagé par les catholiques, les orthodoxes (avec notamment la slava) et, dans une certaine mesure, la communion anglicane et les luthériens. La plupart des cultes protestants réprouvent cette pratique, considérant que le culte des saints et des reliques est une forme d'idolâtrie.

Le patronage désigne la protection d'un saint-patron tandis que l'impatronisation est l'action d'impatroniser, d'introduire un saint protecteur, notamment un saint titulaire dans la titulature et le patronage des lieux de culte.

Historique

La fin de l'Antiquité européenne voit l'avènement du christianisme, religion monothéiste. La religion populaire restant empreinte de polythéisme, les autorités religieuses ont pu vouloir intégrer cette croyance en autorisant le culte local voire régional de saints protecteurs, à l'instar des anges gardiens[1].

C'est à partir de la fin du Moyen Âge que les confréries de métier demandent l'intercession de leur saint patron. L'établissement du titulaire ou patron d'église est le fait de l'évêque qui, dans la dédicace d'une église, en désigne le saint protecteur, de concert avec les fondateurs de l'église ou les personnes lui ayant demandé de la consacrer[2].

Le mode d'élection des saints patrons est réglé par le décret Decretum super electione Sanctorum in patronos Sacra Rituum Congregatio de la congrégation des Rites, promulgué par le pape Urbain VIII le [3].

Hagiotoponymie

L’hagiotoponymie étudie notamment les saints patrons auxquels sont dédiés les lieux de culte ou qui ont formé des noms de lieux.

Notes et références

  1. Odon Vallet, Qu'est-ce qu'une religion ? Héritage et croyances dans les traditions monothéistes, Éditions Albin Michel, , p. 87.
  2. Cyrille Vogel et Reinhard Elze, Le pontifical romano-germanique du Xe siècle, Cité du Vatican, , p. 82, 88, 169, 170.
  3. (it) Jean-Michel Sallmann, « Il santo patrono cittadino nel '600 nel regno di Napoli e in Sicilia », in Per la storia sociale e religiosa del mezzogiorno d'ltalia, vol. 2, ed. G. Galasso and C. Russo (Naples: Guida, 1982), p. 188-190

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Saint patron
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.