Féodalité

système politique au Moyen-Âge / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

La féodalité est un système politique, ayant notamment existé en Occident chrétien (actuelle Europe) entre les Xe et XIIe siècles, dans lequel l'autorité centrale s'associe avec les seigneurs locaux et ceux-ci avec leur population, selon un système complet d'obligations et de services.

Jean II adoubant des chevaliers, enluminure des XIVe et XVe siècles, BnF.

Le terme « féodalité » est issu du latin médiéval[1] feodum, « fief », apparenté au vieux haut allemand fehu, « bétail » et au gotique faihu, « argent, possession »[2]. Le mot « féodalité » est un mot savant et tardif employé au XVIIe siècle, dérivé du mot « fief » par l’intermédiaire de l’adjectif « féodal » ; « fief » et « féodal » sont beaucoup plus anciens : sous leur forme latine — la seule usitée à l’origine —, « fief », en latin fevum, remonte au Xe siècle, mais ne s’est guère répandu qu’au XIe siècle, tandis que « féodal », en latin feodalis, date du XIe siècle[3].

En France, certains aspects de la féodalité se maintiennent jusqu'à l'abolition des privilèges en 1789.