For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Shérif.

Shérif

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2017). Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?
Perry Owens (en), shérif d'un comté en Arizona.
Perry Owens (en), shérif d'un comté en Arizona.

Shérif (en anglais : sheriff) est une fonction politique et publique (en vigueur au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Irlande et en Inde), de même que la personne chargée de cette fonction.

Royaume-Uni

La fonction de shérif est originaire de l’Angleterre prénormande[1]. Le terme est né d'une contraction des mots anglo-saxons Shire reeve[2], désignant respectivement :

  • pour le Shire, une circonscription administrative similaire au comté ;
  • pour le reeve, un officier, agent d'un seigneur féodal (très proche du concept du bailli) qui faisait appliquer l’ordre parmi les serfs du domaine.

En définitive, le shérif était un grade supérieur de cette fonction de reeve, correspondant littéralement à celle d'un « bailli du comté ».

Après la conquête de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant, la fonction perdura[1], dans le cadre de la vicomté. L’appellation « shérif » fut finalement reprise pour désigner la personne chargée de remplir cet office, tandis que le titre de vicomte devint un titre héréditaire de pairie.

Canada

Fonctionnaire de justice chargé, au civil, des saisies et des ventes forcées en matière immobilière et, au pénal, de la constitution des jurys et de leur surveillance pendant le procès. Au Québec, il est « responsable à tous égards et de la même manière que tout huissier, gardien ou receveur de consignations aurait pu l'être, en vertu des lois du Canada avant l'année 1759 »[3]. Il est notamment responsable des actes des huissiers qu'il nomme. Au niveau fédéral, la « loi sur la faillite et l'insolvabilité » traduit le mot sheriff par huissier-exécutant.

États-Unis

Aux États-Unis, un shérif est un fonctionnaire élu, responsable de la justice au niveau d'un comté. Chaque État se divise en comtés (sauf l'Alaska et la Louisiane), lesquels comprennent un certain nombre de municipalités. Le shérif est en quelque sorte un ministre de l'ordre public sur son territoire. Il est responsable des prisons du comté, des tribunaux civils et des mesures à prendre pour faire appliquer les lois et règlements. Le bureau du shérif est également chargé d'assurer le service policier et pénal dans les zones non-incorporées ainsi que de fournir des services de police municipale à contrat aux municipalités qui ne possèdent pas de police. Pour ce faire, il nomme des deputies (suppléants ou substituts) qui exercent la fonction de policier. Le shérif est élu tous les deux ou quatre ans. En 2007, on compte 3 084 shérifs dont 40 femmes[4].

À l'époque de l'Ouest américain, une fonction similaire était celle de marshal (ou town marshal). Ces derniers étaient nommés ou élus selon les cas pour assurer les fonctions de police dans les petites villes, avec un rôle comparable à celui du shérif. Les marshals fédéraux quant à eux intervenaient sur des secteurs plus étendus dans les territoires pionniers. Le terme est toujours d'usage principalement dans les États du Sud.

Dans de nombreux cas, des shérifs devenaient des hors-la-loi, ou, inversement, des hors-la-loi devenaient shérifs. Parmi les shérifs hors-la-loi célèbres : Robert, Emmett et Grat Dalton, Sam Bass, Tom Horn, Jim Younger, Henry Plummer, Wyatt Earp, ou encore Bat Masterson[5].

Personnages historiques

Quelques shérifs ayant réellement existé :

Univers de fiction

Quelques titres

Galerie

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références

  1. a et b Joël Chandelier, L'Occident médiéval : D'Alaric à Léonard (400 - 1450), Éditions Belin, coll. « Mondes anciens », , 700 p. (ISBN 978-2-7011-8329-9), chap. 9 (« La puissance retrouvée des États (1050-1300) »), p. 443.
  2. (en) « History of the Sheriff », sur le site ncsheriffs.org (consulté le ).
  3. Article 3 de la loi sur les shérifs.
  4. « Le nombre de femmes shérifs aux États-Unis est en hausse », Washington File, 21 novembre 2007.
  5. Frank Browning et John Gerassi, Histoire criminelle des États-Unis, Nouveau monde, , p. 355-356

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Shérif
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.