Tyrrell DG016 - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Tyrrell DG016.

Tyrrell DG016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tyrrell DG016
Représentation de la Tyrrell DG016
Présentation
Équipe
Data General Team Tyrrell
Constructeur Tyrrell Racing
Année du modèle 1987
Concepteurs Maurice Philippe
Brian Lisles
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en fibre de carbone et en aluminium
Suspension avant Double triangle, poussoirs
Suspension arrière Double triangle, poussoirs
Nom du moteur Ford-Cosworth DFZ
Cylindrée 3 494 cm³
575 ch à 10 500 tr/min
Configuration V8 ouvert à 90°
Position du moteur Centrale-arrière
Boîte de vitesses Tyrrell / Hewland manuelle
Nombre de rapports 5 + marche arrière
Système de freinage Freins à disque
Poids 500 kg
Dimensions Empattement : 2 717 mm
Voie avant : 1 651 mm
Voie arrière : 1 524 mm
Carburant Elf
Pneumatiques Goodyear
Histoire en compétition
Pilotes 3.
Jonathan Palmer
4.
Philippe Streiff
Début Grand Prix automobile du Brésil 1987
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
16000
Championnat constructeur 6e avec 11 points
Championnat pilote Jonathan Palmer : 11e
Philippe Streiff : 15e

Chronologie des modèles (1987)

La Tyrrell DG016 est une monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie britannique Tyrrell Racing dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 1987. Elle est pilotée par le Britanniques Jonathan Palmer et le Français Philippe Streiff. Elle est mue par un moteur V8 Ford-Cosworth. Il s'agit de la seule monoplace conçue par Tyrrell à avoir une dénomination commençant par DG, pour symboliser le partenariat conclu avec la société Data General.

Historique

La Tyrrell DG016 se distingue par une imposante prise d'air destinée à refroidir un moteur V8 Ford-Cosworth, préparé par Hart. Cette saison 1987 est caractérisée par la cohabitation entre les moteurs turbocompressés, équipant la plupart des écuries, et les moteurs atmosphériques, dévolus aux équipes les plus modestes. Tyrrell apparaît alors comme la grande favorite pour remporter le Trophée Colin Chapman, récompensant la meilleure écurie de cette catégorie[1].

Tyrrell se fait remarquer en piste lors du Grand Prix de Belgique, troisième manche du championnat, disputée sur le circuit de Spa-Francorchamps : en haut de la montée qui mène aux Combes, lors du premier tour, Philippe Streiff perd le contrôle de sa monoplace qui se fracasse contre le rail de sécurité et se coupe en deux au niveau de la jonction entre la coque et le moteur. Son équipier Jonathan Palmer, qui le suivait, tourne à gauche gauche et percute les restes de la DG016 de Streiff, qui en sorte indemne et prend part au second départ : il termine neuvième et dernier de l'épreuve, à quatre tours du vainqueur Alain Prost (McLaren)[2],[3].

À Monaco, le Français encastre sa voiture dans le rail, en début de course, à la suite d'un problème de freins, tandis que Palmer termine cinquième, marquant les premiers points de son écurie pour cette saison[4]. En France, Streiff marque le point de la sixième place[5].

Pour le Grand Prix d'Allemagne, la Tyrrell DG016 arbore un nouvel aileron arrière, des soubassements et des extracteurs modifiés. Cette manche permet à Streiff et Palmer de réaliser leur meilleur résultat de la saison, en franchissant l'arrivée en quatrième et cinquième positions[6],[7].

En Autriche, dixième manche de la saison, Tyrrell remporte le Trophée Colin Chapman puisqu'elle ne peut plus être rattrapée par les autres équipes de ce classement, Larrousse, AGS, March Engineering et Coloni. La victoire est d'autant plus facile que Tyrrell est la seule équipe à aligner deux voitures à chaque course[8]. Jonathan Palmer remporte quant à lui le Trophée Jim Clark des pilotes concourant en catégorie des moteurs atmosphériques, devant son équipier Philippe Streiff, à l'issue du Grand Prix du Japon, avant-dernière manche du championnat[9].

Au terme de la saison, Tyrrell se classe sixième du championnat du monde des constructeurs, avec onze points. Jonathan Palmer est onzième du championnat du monde des pilotes avec sept points, tandis que Philippe Streiff est quinzième avec quatre points[10].

Résultats en championnat du monde de Formule 1

Résultats détaillés de la Tyrrell DG016 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1987 Data General
Team Tyrrell
Ford-Cosworth
DFZ V8
Goodyear BRÉ SMR BEL MON DET FRA GBR ALL HON AUT ITA POR ESP MEX JAP AUS 11 6e
Jonathan Palmer 10e Abd Abd 5e 11e 7e 8e 5e 7e 14e 14e 10e Abd 7e 8e 4e
Philippe Streiff 11e 8e 9e Abd Abd 6e Abd 4e 9e Abd 12e 12e 7e 8e 12e Abd

Légende : ici

Résultats du Trophée Colin Chapman

En 1987, les écuries Tyrrell, Larrousse, AGS, March Engineering et Coloni, toutes équipées d'un moteur Ford, participent au trophée Colin Chapman dédié aux équipes utilisant un moteur atmosphérique. Tyrrell remporte ce trophée, avec 169 points

Jonathan Palmer et Philippe Streiff, éligibles au trophée Jim Clark récompensant le meilleur pilote utilisant un bloc atmosphérique, sont respectivement premier avec 95 points et deuxième avec 74 points.

Résultats détaillés de la Tyrrell DG016 au Trophée Colin Chapman
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1987 Data General
Team Tyrrell
Ford-Cosworth
DFZ V8
Goodyear BRÉ SMR BEL MON DET FRA GBR ALL HON AUT ITA POR ESP MEX JAP AUS 169 Champion
Jonathan Palmer 1er Abd Abd 1er 1er 2e 1er 2e 1er 3e 3e 2e Abd 2e 1er 1er
Philippe Streiff 2e 1er 2e Abd Abd 1er Abd 1er 2e Abd 1er 3e 2e 3e 2e Abd

Légende : ici

Notes et références

  1. « Brésil 1987 - Présentation de la saison », sur statsf1.com (consulté le 14 mai 2020)
  2. « Belgique 1987 - Le Grand Prix », sur statsf1.com (consulté le 14 mai 2020)
  3. « Belgique 1987 - Classement », sur statsf1.com (consulté le 14 mai 2020)
  4. « Monaco 1987 - Classement », sur statsf1.com (consulté le 14 mai 2020)
  5. « France 1987 - Classement », sur statsf1.com (consulté le 14 mai 2020)
  6. « Allemagne 1987 - Présentation de l'épreuve », sur statsf1.com (consulté le 14 mai 2020)
  7. « Allemagne 1987 - Classement », sur statsf1.com (consulté le 14 mai 2020)
  8. « Allemagne 1987 - Après la course », sur statsf1.com (consulté le 14 mai 2020)
  9. « Japon 1987 - Après la course », sur statsf1.com (consulté le 14 mai 2020)
  10. « Classement des championnats 1987 », sur statsf1.com (consulté le 14 mai 2020)

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Tyrrell DG016
Listen to this article