Zakspeed 891 - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Zakspeed 891.

Zakspeed 891

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Zakspeed 891
La Zakspeed 891 de Bernd Schneider en exposition à l'Auto und Technik Museum de Sinsheim
Présentation
Équipe
West Zakspeed Racing
Constructeur Zakspeed
Année du modèle 1989
Concepteurs Gustav Brunner
Nino Frisson
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en fibre de carbone
Suspension avant Double triangulation, poussoirs et amortisseurs
Suspension arrière Double triangulation, poussoirs et amortisseurs
Nom du moteur Yamaha OX88
Cylindrée 3 500 cm³
630 ch à 11 000 tr/min
Configuration V8 ouvert à 75°
Position du moteur Centrale-arrière
Boîte de vitesses Zakspeed manuelle
Nombre de rapports 6 + marche arrière
Système de freinage Freins à disque
Dimensions Empattement : 2 800 mm
Voie avant : 1 800 mm
Voie arrière : 1 650 mm
Carburant Castrol
Pneumatiques Pirelli
Histoire en compétition
Pilotes 34.
Bernd Schneider
35.
Aguri Suzuki
Début Grand Prix automobile du Brésil 1989
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
16000
Championnat constructeur 19e avec aucun point

Chronologie des modèles (1989)

La Zakspeed 891 est une monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie allemande Zakspeed dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 1989. Elle est pilotée par l'Allemand Bernd Schneider, qui effectue sa deuxième saison chez Zakspeed, et le Japonais Aguri Suzuki, en provenance de l'écurie Larrousse. Elle est mue par un moteur V8 Yamaha.

Historique

La Zakspeed 891 de Bernd Schneider en exposition.
La Zakspeed 891 de Bernd Schneider en exposition.

La Zakspeed 891 est une monoplace très peu compétitive puisqu'elle ne se qualifie en Grand Prix qu'à deux reprises en trente-deux engagements. Au Grand Prix du Brésil, première manche de la saison, Bernd Schneider s'élance de la vingt-cinquième place sur la grille, mais abandonne au trente-sixième tour à la suite d'un accrochage avec l'Arrows A11 d'Eddie Cheever[1],[2].

À la mi-saison, Zakspeed annonce rechercher un partenariat moteur avec Lamborghini pour 1990 : l'écurie allemande n'est pas satisfaite du moteur V8 Yamaha, qui n'offre que 500 chevaux, contre 630 développés au banc d'essais. John Judd, qui prépare ces moteurs, rejette les torts sur Zakspeed en expliquant que le châssis imaginé par Gustav Brunner est mal conçu[3].

En marge du Grand Prix de Belgique, la onzième manche du championnat, Gustav Brunner annonce son départ pour l'écurie March Engineering, tandis que le cigarettier West décide de mettre un terme à son partenariat avec Zakspeed[4].

Il faut attendre l'avant-dernière manche de la saison, disputée au Japon pour voir une Zakspeed se qualifier en Grand Prix. Bernd Schneider prend la vingt-et-unième place sur la grille, mais abandonne dès le deuxième tour à la suite de la rupture de son arbre de transmission[5],[6].

À l'issue du championnat, Yamaha met un terme à son engagement de la Formule 1. Ne disposant plus de fournisseur en moteurs, ni de soutien financier à la suite du départ de West, Zakspeed se retire également de la compétition[7].

Zakspeed 891B

En janvier 1990, Zakspeed participe à deux séances d'essais d'intersaison avant de se retirer de la Formule 1. L'écurie allemande engage une Zakspeed 891B à la livrée blanche, qui est en réalité une 891 adaptée à la nouvelle réglementation en vigueur.

Lors des essais menés entre les 11 et sur le circuit d'Estoril au Portugal, Bernd Schneider réalise le troisième temps, en min 15 s 80. Cette performance est à nuancer du fait que seules Minardi, la Scuderia Italia, Osella et Eurobrun Racing, des écuries de fond de grille équipées des pneumatiques Pirelli, prennent part à ces essais.

Le , le pilote allemand se rend en France sur le circuit du Castellet, où il réalise le cinquième et dernier temps, en min 14 s 40, à plus de quatre secondes des pilotes des autres équipes engagées, Larrousse, Ligier et Brabham. En outre, Zakspeed subit des problèmes techniques avec son moteur Yamaha, dus à une pompe à carburant défectueuse[8].

Résultats en championnat du monde de Formule 1

Le moteur V8 Yamaha OX88 de la Zakspeed 891.
Le moteur V8 Yamaha OX88 de la Zakspeed 891.
Résultats détaillés de la Zakspeed 891 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1989 West Zakspeed Racing Yamaha
OX88 V8
Pirelli BRÉ SMR MON MEX USA CAN FRA GBR ALL HON BEL ITA POR ESP JAP AUS 0 19e
Bernd Schneider Abd Npq Npq Npq Npq Npq Npq Npq Npq Npq Npq Npq Npq Npq Abd Npq
Aguri Suzuki Npq Npq Npq Npq Npq Npq Npq Npq Npq Npq Npq Npq Npq Npq Npq Npq

Légende : ici

Notes et références

  1. « Qualifications du Grand Prix du Brésil 1989 », sur statsf1.com (consulté le 6 mars 2020)
  2. « Classement du Grand Prix du Brésil 1989 », sur statsf1.com (consulté le 6 mars 2020)
  3. « Grande-Bretagne 1989 - Présentation de l'épreuve », sur statsf1.com (consulté le 6 mars 2020)
  4. « Belgique 1989 - Présentation de l'épreuve », sur statsf1.com (consulté le 6 mars 2020)
  5. « Qualifications du Grand Prix du Japon 1989 », sur statsf1.com (consulté le 6 mars 2020)
  6. « Classement du Grand Prix du Japon 1989 », sur statsf1.com (consulté le 6 mars 2020)
  7. « Présentation de la saison 1990 », sur statsf1.com (consulté le 6 mars 2020)
  8. (en) « Zakspeed-Yamaha 891B », sur unracedf1.com (consulté le 6 mars 2020)

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Zakspeed 891
Listen to this article