L'expression « anglais britannique » est employée de façon plus ou moins précise pour différencier les variétés de la langue anglaise employées au Royaume-Uni des autres variétés de l'anglais à travers le monde. Ce terme comprend toutes les variétés présentes au Royaume-Uni, c'est-à-dire en Angleterre, en Écosse, en Irlande du Nord et au Pays de Galles. Parfois, le terme est employé de façon plus large par certaines personnes qui comptent également la République d'Irlande. L'anglais britannique est aussi l'anglais officiel de l'Union européenne [réf. nécessaire].

Il y a de légères variations régionales dans l'anglais écrit au Royaume-Uni. Par exemple, bien que le mot wee soit en principe interchangeable avec little dans certains contextes, il est plus susceptible d'être écrit par quelqu'un originaire du nord de la Grande-Bretagne (et plus particulièrement en Écosse) ou d'Irlande du Nord que par quelqu'un d'Angleterre du Sud ou du pays de Galles.

Toutefois, il y a un degré important d'uniformité dans l'anglais écrit au sein du Royaume-Uni que l'on peut qualifier d'anglais britannique. En revanche, les formes de l'anglais parlé diffèrent considérablement plus que dans d'autres pays anglophones[1]. Il est par conséquent plus difficile de parler d'un concept uniforme d'«anglais britannique» pour la langue parlée. Selon Tom McArthur, «pour beaucoup de gens… particulièrement en Angleterre, le terme anglais britannique est tautologique». Il partage « toutes les ambiguïtés et les tensions avec le mot « anglais britannique », par conséquent il peut être utilisé et interprété de deux manières plus ou moins largement, dans une zone de flou et d'ambiguïté »[2].

Oops something went wrong: