Bartine Burkett - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Bartine Burkett.

Bartine Burkett

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bartine Burkett
Bartine Burkett en août 1920
Nom de naissance Bartine Burkett Zane
Naissance
Robeline (Louisiane)
États-Unis
Nationalité
 Américaine
Décès (à 96 ans)
Burbank (Californie) États-Unis
Films notables Hello Trouble (en)1918
Max et le Diable 1981

Bartine Burkett, née le à Robeline (Louisiane) aux États-Unis, est une actrice américaine du cinéma muet puis du cinéma sonore américain et de la télévision[1],[2]. Elle utilise également les pseudonymes de Bartine MacDonnald, Bartine Burkette et Bardine Burkett et est parfois créditée en tant qu'acteur homme, sous le nom de Barton Burkett[3].

Biographie

Elle grandit à Shreveport en Louisiane, puis s'installe à Los Angeles, avec sa famille, en 1914[4].

Elle commence sa carrière en 1917, « parce qu'elle ne savait pas quoi faire d'autre »[4]. Elle se présente au Lasky Studio (en), car elle sait que c'est là que travaille Douglas Fairbanks et sa femme Mary Pickford. Au directeur de casting, elle explique qu'elle veut faire du cinéma, car elle doit travailler et c'est tout ce qui l'intéresse[4]. Au cours de sa carrière, elle est amenée à tourner avec Buster Keaton, Roscoe Arbuckle, Al St. John et Stan Laurel[5].

Elle arrête sa carrière, en 1928, suite à son mariage avec Ralph Zane[5] et la reprend, suite aux encouragements de ses amis[5],[6], à la mort de son mari, en 1975 à la télévision puis au cinéma[7].

Durant la période où elle arrête le cinéma, elle travaille dans une boutique de costumes, sur Hollywood Boulevard avec sa mère, fournissant des vêtements à bon nombre de ses anciens collègues. Durant la Seconde Guerre mondiale, elle travaille bénévolement à l'hôpital de Birmingham à Van Nuys. Elle est également bénévole au Childrens Hospital de Los Angeles[6].

Elle meurt, âgée de 96 ans[6], à Burbank (Californie), le et est enterrée au cimetière Forest Lawn Memorial Park (Hollywood Hills)[2].

Filmographie

La filmographie de Bartine Burkett, comprend les films suivants[7],[3] :

Galerie

Références

  1. (en) « Bartine Burkett Biography », sur le site IMDb (consulté le 6 août 2017)
  2. a et b (en) « Bartine Burkett Hall », sur le site Find A Grave (consulté le 6 août 2017)
  3. a et b (en) « Bartine Burkett silent filmography », sur le site HollywoodTimeMachine.com (consulté le 6 août 2017).
  4. a b et c (en) Mark Jungheim, « Bartine Burkett : the girl who just had to work », sur le site HollywoodTimeMachine.com (consulté le 6 août 2017).
  5. a b et c (en) Bartine Zane, « The Buster Keaton That I Knew' » [« Le Buster Keaton que je connaissais de Bartine Zane »] (consulté le 6 août 2017).
  6. a b et c (en) David E. Brady, « Bartine Zane, 96; Silent Film and TV Actress », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne, consulté le 6 août 2017).
  7. a et b (en) « Bartine Burkett », sur le site IMDb (consulté le 6 août 2017)

Sur les autres projets Wikimedia :

Source de la traduction

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Bartine Burkett
Listen to this article