cover image

Birmanie

pays d'Asie du Sud-Est / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

La Birmanie[3] ou le Myanmar[4] (en birman courant ဗမာ = Bama, en birman formel မြန်မာ = Myanmâ /mjænˈmɑ/), en forme longue : république de l'Union de Birmanie[3],[8] ou république de l’Union du Myanmar[3],[8] (en birman Pyidaungzu Thammada Myanma Naingngandaw[9]), est un pays d'Asie du Sud-Est continentale ayant une frontière commune avec la Chine au nord-nord-est, le Laos à l'est, la Thaïlande au sud-sud-est, le Bangladesh à l'ouest et l'Inde au nord-nord-ouest. La partie méridionale a une façade sur la mer d'Andaman orientée vers le sud et l'ouest et la partie septentrionale s'ouvre sur le golfe du Bengale à l'ouest-sud-ouest, avec environ 2 000 kilomètres de côtes au total.

Myanmar

République de l'Union de Birmanie[1]

(my) ပြည်ထောင်စု သမ္မတ မြန်မာနိုင်ငံတော်

(my) Pyidaungzu Thammada Myanma Naingngandaw


Drapeau de la Birmanie

Armoiries de la Birmanie
Hymne en birman : ကမ္ဘာမကျေ (Gba Majay Bma, « Jusqu’à la fin du monde »)
Fête nationale
· Événement commémoré
Indépendance vis-à-vis du Royaume-Uni ()
Administration
Forme de l'État Régime dictatorial sous junte militaire[2] non reconnue internationalement
Président de la République Myint Swe
Vice-présidents Myint Swe
Henry Van Thio
Premier ministre Min Aung Hlaing
Parlement Assemblée de l'Union
Chambre haute
Chambre basse
Chambre des nationalités
Chambre des représentants
Langues officielles Birman
Capitale Naypyidaw

19° 45′ N, 96° 06′ E

Géographie
Plus grande ville Rangoun
Superficie totale 676 578 km2
(classé 40e)
Superficie en eau 23 070 km2 (3,41 %)
Fuseau horaire UTC +6h30
Histoire
Entité précédente
Indépendance Royaume-Uni
Date
Démographie
Gentilé Birman[3] ou Myanmarais[4]
Population totale (2020[2]) 56 590 071 hab.
(classé 25e)
Densité 84 hab./km2
Économie
PIB nominal (2022) 69,262 milliards de $
+ 6,29 %[5] (71e)
PIB (PPA) (2022) 257,343 milliards de $
+ 7,98 %[5]
PIB nominal par hab. (2022) 1 285,338 $
+ 5,63 %[6]
PIB (PPA) par hab. (2022) 4 775,683 $
+ 7,31 %[6]
Dette publique brute (2022) Nominale
67 675,435 milliards de MMK
+ 10,03 %
Relative
58,825 % du PIB
- 5,64 %
IDH (2021) 0,585[7] (moyen ; 149e)
Monnaie Kyat (MMK​)
Divers
Code ISO 3166-1 MMR, MM​
Domaine Internet .mm
(anciennement .bu)
Indicatif téléphonique +95
Organisations internationales AIIB
CIR

Parmi les premières civilisations établies sur le sol du pays actuel sont les cités-États Pyu en Haute-Birmanie et les Royaumes môns en Basse-Birmanie. Au IXe siècle, les Birmans s'y installent et devient le groupe culturel dominant en fondant le royaume de Pagan. Le royaume chute au XIIIe siècle en raison des invasions mongoles et se désintègre en plusieurs États combattants avant d'être réunifiés par la dynastie Taungû au XVIe siècle. Son successeur, la dynastie Konbaung tombe sous la domination de la Compagnie britannique des Indes orientales au XIXe siècle à l'issue des trois guerres anglo-birmanes et intègre le Raj britannique avant de devenir une colonie britannique distincte en 1937. Après une brève occupation japonaise au cours de la Seconde Guerre Mondiale, le pays obtient son indépendance en 1948.

Le pays a connu depuis 1962 une série de dictatures militaires[10]. De 1988 à 2011, la Birmanie a été officiellement dirigée par le Conseil d'État pour la paix et le développement. Cette junte a officiellement laissé la place en 2011 à un pouvoir civil dirigé par l'un de ses anciens membres, mais le poids de la hiérarchie militaire reste prépondérant dans les faits[11]. La relative libéralisation du pays qui s'est confirmée depuis a conduit l'Union européenne et les États-Unis à suspendre ou lever en avril et septembre 2012 l'embargo qu'ils imposaient au pays depuis les années 1990, exception faite des ventes d'armes.

À la suite de la victoire de son parti, la Ligue nationale pour la démocratie (LND) aux élections de novembre 2015, un proche d'Aung San Suu Kyi, Htin Kyaw, devient président de la Birmanie le 15 mars 2016, alors qu'elle-même accède le 6 avril au poste de « ministre du conseil d'État », équivalent de Premier ministre. Toutefois 25 % des sièges des députés sont occupés par des militaires non élus[12]. Le , Win Myint devient le nouveau président, après la démission de Htin Kyaw pour raisons de santé.

Le , moins de trois mois après les élections de novembre 2020 ayant reconduit la LND, Aung San Suu Kyi est arrêtée par l'armée qui déclare l'état d'urgence pour un an. Plusieurs hauts représentants de la Ligue nationale pour la démocratie ont également été interpellés. Les militaires ont nommé le général Myint Swe président par intérim. La communauté internationale ne reconnait pas la junte militaire au pouvoir[13].

En français, « Birmans » qualifie tous les citoyens du pays (en anglais : Burmese), qu'ils soient Birmans ethniquement issus de l'ancien royaume de Birmanie (en anglais : Burman) ou des territoires rattachés à celui-ci par l’occupant britannique.