cover image

Coupe du monde de football 1994

15e édition de la Coupe du monde de football / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Cher Wikiwand IA, Faisons court en répondant simplement à ces questions clés :

Pouvez-vous énumérer les principaux faits et statistiques sur Coupe du monde de football de 1994?

Résumez cet article pour un enfant de 10 ans

AFFICHER TOUTES LES QUESTIONS

La Coupe du monde de football de 1994 est organisée pour la première fois aux États-Unis du 17 juin au 17 juillet. En choisissant ce pays, la FIFA espérait y implanter durablement le football (appelé « soccer » sur le continent nord-américain). Dans la foulée du mondial, le championnat professionnel Major League Soccer est d'ailleurs relancé.

Coupe du monde de football de 1994
Description de l'image CM football 1994 - Logo.svg.
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) FIFA
Éditions 15e
Lieu(x) Drapeau des États-Unis États-Unis
Date
au
Participants 24 (131 partants)
Épreuves 52 rencontres
Affluence 3 587 538
(moyenne 68 991)
Site web officiel FIFA
Palmarès
Tenant du titre Flag_of_Germany.svg Allemagne (3)
Vainqueur Flag_of_Brazil.svg Brésil (4)
Finaliste Flag_of_Italy.svg Italie
Troisième Flag_of_Sweden.svg Suède
Buts 141 (moyenne 2,7)
Meilleur joueur Flag_of_Brazil.svg Romário[1]
Meilleur(s) buteur(s) Flag_of_Russia.svg Oleg Salenko
Flag_of_Bulgaria.svg Hristo Stoitchkov (6 buts)

Navigation

Plusieurs grandes nations de football sont absentes de cette Coupe du monde comme l'Angleterre, la France, l'Uruguay, et la Tchécoslovaquie (dont l'équipe a terminé les éliminatoires pour le mondial après la dissolution du pays sous la bannière de la « Représentation des Tchèques et des Slovaques ») et l’équipe championne d'Europe en titre, le Danemark, qui ne sont pas parvenus à se qualifier.

L'équipe du Brésil, emmenée par Romário, Bebeto et le capitaine Dunga, domine son groupe du premier tour, élimine les États-Unis en huitièmes de finale (1-0), les Pays-Bas en quarts (3-2), la Suède en demi-finale (1-0) et remporte son quatrième titre mondial en prenant le meilleur sur l'Italie en finale le 17 juillet 1994 au Rose Bowl de Pasadena, dans un match au score vierge conclu 3-2 aux tirs au but. Les Brésiliens dédient leur victoire à Ayrton Senna qui s'est tué en course la même année.

Cette Coupe du monde est notamment marquée par le parcours de la Bulgarie, qui avait éliminé la France lors du dernier match des qualifications européennes, et qui parvient jusqu'en demi-finales où elle est stoppée par un doublé de Roberto Baggio pour l'Italie (2-1). La Bulgarie est ensuite battue par la Suède (4-0) dans la « petite finale » et termine au pied du podium. Avec six réalisations, le Bulgare Hristo Stoitchkov est le co-meilleur buteur de la compétition avec le Russe Oleg Salenko. Ce dernier réalise l'exploit, toujours inégalé dans l'histoire de la Coupe du monde, de marquer cinq buts consécutifs lors d'une rencontre (face au Cameroun lors du premier tour)[2].

Dans le règlement du tournoi, la principale innovation concerne les points attribués lors des matchs de poule. La FIFA décide en effet de mettre de côté le barème historique (2 points pour une victoire, 1 point pour un nul, 0 pour une défaite) et d'expérimenter la victoire à 3 points, cela afin d'inciter les équipes à chercher en priorité la victoire (sachant qu'un nul ne rapporte toujours qu'un petit point) et donc de favoriser le jeu offensif. C'est la première fois que le barème de la victoire à 3 points est appliqué dans une grande compétition internationale.

Oops something went wrong: