La Coupe du monde de football des moins de 17 ans 2005 est la onzième édition de la coupe du monde de football des moins de 17 ans et se déroule au Pérou du 16 septembre au , ce qui a permis aux jeunes Péruviens de participer pour la première fois au tournoi. Seuls les joueurs nés après le 1er janvier 1988 peuvent participer au tournoi, le premier organisé en Amérique du Sud depuis 10 ans.

Coupe du monde de football des moins de 17 ans 2005
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) FIFA et FPF
Éditions 11e
Lieu(x) Pérou
Date Du
au
Participants 16 équipes
Affluence 551 817 (17 244 par match)
Palmarès
Tenant du titre Brésil
Vainqueur Mexique
Deuxième Brésil
Troisième Pays-Bas
Buts 111 (3.5 par match)
Meilleur joueur Anderson
Meilleur(s) buteur(s) Carlos Vela (5)

Navigation

Le Mexique remporte le titre en battant largement le champion sortant, le Brésil en finale à Lima. C'est la toute première fois qu'une équipe de la zone CONCACAF atteint la finale et a fortiori, gagne le tournoi. Le Mexique compte dans ses rangs le meilleur buteur de l'épreuve, Carlos Vela, avec un total de 5 réalisations sur les 16 buts marqués par les Mexicains en seulement 6 rencontres.

Le Mexique n'est pas la seule surprise du tournoi : les nouveaux venus turcs et néerlandais se hissent en demi-finales. Les équipes de la CONCACAF réussissent une nouvelle fois à toutes se qualifier pour les quarts de finale au contraire des équipes africaines, qui, comme en 2003 ont toutes été éliminées au premier tour. Enfin, les équipes asiatiques ont fait bonne impression, avec la Chine et la Corée du Nord en quarts de finale tandis que le Qatar déçoit avec 3 défaites en 3 rencontres.

Outre le Pérou, beaucoup d'équipes participaient là à leur premier championnat du monde. Les Pays-Bas, qui n'avaient jamais réussi à se qualifier jusqu'à présent terminent avec panache sur la troisième marche du podium, en battant lors de la petite finale la Turquie, championne d'Europe de la catégorie et elle aussi nouvelle venue. Du côté de l'Afrique on retiendra la bonne impression laissée par la Gambie, championne d'Afrique et éliminée au premier tour à la différence de buts malgré 2 victoires (dont une sur le futur finaliste brésilien). Enfin, côté asiatique, on note le beau parcours du néophyte, la Corée du Nord : deuxième de sa poule devant l'Italie et la Côte d'Ivoire, elle ne cède en quarts de finale contre au Brésil qu'après prolongation.