Croisade populaire

De Wikipedia, l'encyclopédie libre

La croisade populaire est un mouvement religieux populaire qui se déroula en marge de la Première croisade à la suite de l’appel du pape Urbain II en 1095. Son but était d'atteindre Jérusalem.

Croisade populaire
L'échec de la croisade populaire : massacre de la croisade populaire par les Hongrois (Miniature de Jean Colombe tirée des Passages d'outremer de Sébastien Mamerot, BNF Fr. 5 594, f21r).
Informations générales
Date Avril – octobre 1096[1]
Lieu Anatolie et İznik
Issue Victoire Seldjoukide écrasante[2]
Belligérants
Catholiques d'Europe de l'Ouest
Empire romain d'Orient
Sultanat de Roum
Commandants
Gautier Sans-Avoir
Pierre l'Ermite
Emich de Flonheim
Kılıç Arslan[3]
Forces en présence
20 000 paysans croisés[4]
(40 000 au départ)[5]
Inconnues

Croisades

Il y eut par la suite plusieurs autres croisades populaires : la croisade des enfants en 1212, les croisades des Pastoureaux de 1251 et de 1320, et une autre en 1291 qui provoque la chute de Saint-Jean-d’Acre. La plupart de ces croisades populaires vont être instrumentalisées et être déviées de leur objectif initial soit du fait de l'anarchie qui règne dans leurs rangs soit par des manipulations politiques guerrières.

Pierre l'Ermite, Roman du Chevalier du Cygne, enluminure de 1270.
Protagonistes et itinéraires de la croisade populaire.