Eduardo Bonvallet - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Eduardo Bonvallet.

Eduardo Bonvallet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Eduardo Bonvallet
Biographie
Nom Eduardo Guillermo Jorge Bonvallet Godoy
Nationalité
Chilien
Naissance
Lieu Santiago du Chili (Chili)
Décès (à 60 ans)
Lieu Santiago du Chili
Taille 1,80 m (5 11)
Période pro. 19721983
Poste Milieu de terrain
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1972-1974
Universidad de Chile
036 (6)
1975-1977
Universidad Católica
046 (5)
1978-1979
Deportivo O'Higgins
046 (5)
1980
Fort Lauderdale Strikers
016 (2)
1981-1982
Universidad Católica
048 (4)
1983
Tampa Bays Rowdies
011 (0)
1983
Unión San Felipe
014 (0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1979-1982
Chili
024 (0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2007
Deportivo Temuco
10v, 9n, 9d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 24 octobre 2015

Eduardo Guillermo Jorge Bonvallet Godoy (Santiago du Chili, - ibid., ) est un footballeur, entraîneur et animateur de radio et télévision chilien.

Surnommé El Gurú (le gourou), il était surtout connu pour ses commentaires acerbes envers les joueurs, entraîneurs et dirigeants de football. Son nom était régulièrement cité pour occuper le poste de sélectionneur du Chili.

Biographie

Carrière de joueur

Bonvallet fait ses débuts à l'Universidad de Chile en 1972. Transféré en 1975 à l'Universidad Católica, alors en deuxième division, il accède avec son nouveau club en D1. Trois ans plus tard, il évolue au Deportivo O'Higgins, club avec lequel il participe à la Copa Libertadores en 1979[1]. Après avoir tenté sa chance aux États-Unis au début des années 1980 (Fort Lauderdale Strikers puis Tampa Bay Rowdies), il termine sa carrière en 1983 à l'Unión San Felipe.

International chilien de 1979 à 1982 (24 sélections, aucun but marqué), Bonvallet fait partie de l'équipe chilienne vice-championne d'Amérique du Sud en 1979. Il participe aussi à la Coupe du monde 1982 en Espagne, où il dispute les trois matchs de poule de son équipe, contre l'Autriche, la RFA et l'Algérie[2]. Le Chili est éliminé au 1er tour du mondial.

Carrière d'entraîneur

Entraîneur d'équipes au niveau universitaire, Bonvallet dirige le Deportivo Temuco (deuxième division) en 2007 mais ne peut éviter la relégation du club en D3 à la fin de la saison[3].

Carrière dans les médias (radio et télévision)

C'est sous sa facette de commentateur et consultant sportif que Bonvallet se fait connaître du grand public chilien. Il anime divers programmes de radio et télévision avec un style direct et incisif, suscitant toujours la polémique, n'hésitant pas par exemple à révéler des scandales de corruption au sein du football de son pays. Il est régulièrement traduit en justice pour injure et calomnie à l'encontre de certaines personnalités sportives chiliennes (Iván Zamorano, Marcelo Ríos, Carlos Caszely, Sergio Livingstone entre autres).

En outre, Bonvallet n'a jamais caché son admiration pour l'ancien dictateur Augusto Pinochet qu'il a interviewé en 1997 sur la chaîne La Red[4].

Décès

Le , Bonvallet est retrouvé mort dans l’hôtel où il vivait à Santiago du Chili. D'après le rapport de police, il s'est donné la mort par pendaison[5],[6].

Palmarès

Palmarès de joueur

Notes et références

  1. (es) « El paso de Eduardo Bonvallet en O’Higgins », sur ohigginsfc.cl, (consulté le 24 octobre 2015).
  2. (en) « Fiche d’Eduardo Bonvallet », sur fifa.com.
  3. (es) Claudio Herrera, « Eduardo Bonvallet: "Aprendí a ser humilde y no tan soberbio" », sur emol.com, (consulté le 24 octobre 2015).
  4. (es) « El día en que Bonvallet entrevistó "emocionado" y con los ojos llorosos a Pinochet y no lo trató de mentiroso ni sinverguenza », sur cambio21.cl (consulté le 24 octobre 2015).
  5. (es) « Eduardo Bonvallet es encontrado muerto en hotel », sur latercera.com, (consulté le 24 octobre 2015).
  6. « Le consultant fou qui avait insulté Messi retrouvé mort! », sur butfootballclub.fr, (consulté le 24 octobre 2015).
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Eduardo Bonvallet
Listen to this article