Frans Boels - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Frans Boels.

Frans Boels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Frans Boels
Paysage et chasseurs de Frans Boels
Naissance
Décès
Activité
Lieux de travail

Frans Boels, né à Malines en 1555 et mort en 1596, est un peintre de scènes mythologiques, de compositions religieuses, de sujets allégoriques et de paysages, peintre à la gouache et miniaturiste flamand du xvie siècle.

Biographie

Il est le fils par adoption et l'élève de son beau-père Hans Bol, peintre et dessinateur paysagiste, lorsque celui-ci épouse sa mère veuve d'un premier mari dont on ignore le nom[1].

Il est actif à Anvers entre 1572 et 1584 puis à Amsterdam où il est enregistré de 1584 à 1596.

Il se convertit à la religion protestante et suit son beau-père en Hollande. Il peint des paysages en miniature et des gouaches de mythologies avec des nus et des scènes sociales y compris des mascarades[2] ; ses œuvres sont très rares[3].

En 1593, le graveur hollandais Hendrik Goltzius fait un portrait de Hans Bol qu'il dédie en signe d'amitié au beau-fils Frans Boels de Bol[4].

Œuvres

Paysage avec des paysans en fête
Paysage avec des paysans en fête

Le biographe Karel van Mander mentionne dans son Schilder-boeck que Frans Boels en 1604 est bien un dessinateur de paysages miniatures. Ceux-ci sont exécutés à la gouache dans le style et la même qualité de ceux de son maître Hans Bol. Certaines de ses gouaches sont prématurément attribuées à Hans Bol[5]

 En 1588, Frans Boels crée trois Paysages montagneux avec figures mythologiques (gouache), Les quatre Saisons (gouache) cité à Stockholm[6].

  • Fable du Renard, du Chien et de la poule[7]
  • Paysages avec de joyeux paysans, gouache sur vélin datée signée, 1591[8]
  • Gideon with his Warriors, attribué à Frans Boels[9]
  • Le Paradis, Huile sur cuivre[10]
  • Repos pendant la Moisson (allégorie de l'été), gouache sur papier[11]

Références

  1. (nl) Biographisch Woordenboek Der Nederlanden : Bevattende de Levensbeschrijvingen van voorname Staatsmannen, Krygshelden, Geleerden ..., Allart, (lire en ligne).
  2. (en) M. A. Katritzky, The art of commedia : a study in the "Commedia dell'arte" 1560-1620 with special reference to the visual records, Amsterdam, Rodopi, , 625 p. (ISBN 90-420-1798-8, lire en ligne)
  3. (en) Reginald Howard Wilenski, Flemish Painters, 1430-1830, Viking Press, (lire en ligne), p. 187.
  4. (nl) Hendrick Goltzius, « Portrait de Hans Bol », Rijksmuseum,‎ (lire en ligne, consulté le 3 avril 2017).
  5. Zdzisław Żygulski, Musée National de Cracovie : Collections Czartoryski : histoire et pièces choisies, Arkady, (ISBN 978-83-213-2923-9, lire en ligne)
  6. Chronique des arts et de la curiosité, Gazette des beaux-arts, (lire en ligne)
  7. « Frans Boels - Artist, Fine Art Prices, Auction Records for Frans Boels », sur www.askart.com (consulté le 3 avril 2017)
  8. (en) « Frans Boels AN EXTENSIVE LANDSCAPE WITH PEASANTS MERRYMAKING », sur sothebys.com,
  9. (en) « Attributed to Frans Boels died 1594 GIDEON WITH HIS WARRIORS », sur sothebys.com, avant 1594
  10. « Das Paradies par FransBoels », sur www.artnet.fr (consulté le 3 avril 2017)
  11. « Resting during the grain harvest allegory of summer par FransBoels », sur www.artnet.fr (consulté le 3 avril 2017)

Annexes

Bibliographie

  • Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, vol.  2, Gründ, 1999, 958 p.   (ISBN 2700030184)p.  450
  • (nl) Universität Graz. Institut für Kunstgeschichter, Kunsthistorisches Jahrbuch Graz, vol. 15-16, Akademische Druck- u. Verlagsanstalt, , passage= p. (lire en ligne)
  • (en) M. A. Katritzky, The Art of Commedia : A Study in the Commedia Dell'Arte 1560-1620 with Special Reference to the Visual Records, Rodopi, , 625 p. (ISBN 978-90-420-1798-6, lire en ligne), illustré
  • (en) A. J. van der Aa, Biografisch woordenboek der Nerderlanden, J. J. van Brederote, (lire en ligne), p. 715

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Frans Boels
Listen to this article