Hwang In-suk - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Hwang In-suk.

Hwang In-suk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hwang In-suk
Nom de naissance Hwang
Naissance (62 ans)
Séoul
Auteur
Langue d’écriture coréen

Hwang In-suk (hangeul : 황인숙), née le à Séoul, est une poète moderniste sud-coréenne[1].

Biographie

Hwang In-suk est née le à Séoul en Corée du Sud[2]. Elle commence sa carrière littéraire en 1984 avec le poème Je naîtrai en tant que chat (Naneun goyang-iro tae-eonarira)[2]. Hwang s'intéresse particulièrement à ceux qui vivent en marge de la société, tout en ayant un intérêt particulier pour la vie des chats errants. Elle a ainsi affirmé dans une interview nourrir les chats de son voisinage en laissant des assiettes de nourriture ou du lait. Même si elle ne voit jamais ces chats, elle affirme que voir ces assiettes vidées lui apporte une certaine satisfaction[3].

Ses amis ont surnommé Hwang la poétesse « aux quatre possessions », et « aux quatre non-possessions ». Ses quatre possessions sont la maison, l'argent, le mari et les enfants, ses quatre non possessions sont la poésie, les amis, un caractère non possessif, et une générosité de cœur[4].

En 2004, elle est récompensée du prix Kim Soo-young pour Une promenade dans les évidences (Jamyeonghan sanchaek).

Œuvre

L'Institut coréen de traduction littéraire (LTI of Korea) présente son travail de cette manière :

Comme on peut le percevoir dans cette citation « Un voisinage sans chats errants est un voisinage vide d'âmes humaines » (extrait du roman S'occuper des chats), la poète insiste sur le fait de bien observerson entourage direct et de s'en occuper, en tendant la main aux pauvres, aux exclus, pour leur apporter des lueurs d'espoir. Ainsi, la notion de solitude occupe une part importante dans ses poèmes. Selon Hwang, c'est cette maladie incurable qu'est la solitude qui plonge les gens dans le chagrin. Elle affirme ainsi que la solitude n'est pas une chose aisée à surmonter. Elles évoque en ce sens les formes d'espoir qui se cachent autour de nous. Elle affirme ainsi « Revenons à la beauté du langage, à la chaleur du langage, à la douceur du langage : si nous pouvons y parvenir, alors nous nous éveillerons à la beauté de la vie, à la douceur de la vie, à la chaleur de la vie »[5].

Hwang est une auteure prolifique avec plus de 13 recueils de poésies publiés depuis 1988.

Bibliographie (partielle)

  • 새들은 하늘을 자유롭게 풀어놓고 Les oiseaux rendent le ciel libre (1988)
  • 슬픔이 나를 깨운다 La tristesse me réveille (1990)
  • 우리는 철새처럼 만난다 Nous nous rencontrons comme des oiseaux migrateurs (1994)
  • 나의 침울한, 소중한 이여 Mon mélancolique et précieux bien-aimé (1998)
  • 리스본 행 열차 Train de nuit pour Lisbonne (2007)

Références

  1. ”Hwang In-suk " Base de données KLTI disponible à: http://klti.or.kr/ke_04_03_011.do#
  2. a et b « Naver Search », sur naver.com, Naver (consulté le 14 décembre 2013)
  3. "Hwang In-suk" Biographie PDF, KLTI, p. 1 disponible à la librairie KLTI en ligne : http://klti.or.kr/ke_04_03_011.do?method=author_detail&AI_NUM=810&user_system=keuser
  4. "Hwang In-suk" Base de données KLTI disponible à : http://klti.or.kr/ke_04_03_011.do#
  5. "Hwang In-suk" Base de données librairie KLTI disponible à : http://klti.or.kr/ke_04_03_011.do#
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Hwang In-suk
Listen to this article