Jeremy Bentham, ou Jeremy Chaulveron Bentham[1], est un philosophe, jurisconsulte et réformateur britannique, né le à Londres où il est mort le . Théoricien majeur de la philosophie du droit, radicaliste dont les idées ont grandement influencé le développement du conséquentialisme, il est surtout reconnu comme étant le père de l'utilitarisme avec John Stuart Mill.

Jeremy Bentham
Portrait de Jeremy Bentham par Henry William Pickersgill
Naissance
Décès
(à 84 ans)
Londres
Nationalités
Formation
Westminster School (-)
The Queen's College (à partir de )
École/tradition
Principaux intérêts
Idées remarquables
Utilitarisme hédoniste, Calcul des plaisirs et des peines
Influencé par
A influencé
Père
Jeremiah Bentham (d)
Mère
Alicia Woodward Grove (d)
Fratrie
Signature

Précurseur du libéralisme, il s'exprime en faveur de la liberté individuelle, de la liberté d'expression, de la liberté économique, de l'abolition de l'usure, de la séparation de l’Église et de l'État, du droit des animaux, de l'égalité des sexes[2], du droit au divorce, de la décriminalisation des rapports homosexuels, de l'abolition de l'esclavage, de l'abolition de la peine de mort, et de l'abolition des peines physiques, y compris celle des enfants.

Bien que très clairement favorable à l'extension des droits individuels, il s'oppose à l’idée de lois ou de droits naturels, des « non-sens sur des échasses », et à l’idée de contrat social.

Il est un des théoriciens les plus influents par son œuvre et sa pensée novatrice, mais aussi par celle de ses disciples, dont son secrétaire et collaborateur James Mill, père de John Stuart Mill, le jurisconsulte John Austin, et Robert Owen, père du socialisme utopique.