Osella FA1G - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Osella FA1G.

Osella FA1G

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Osella FA1G
Représentation de l'Osella FA1G de Piercarlo Ghinzani engagée au Grand Prix du Portugal 1986
Présentation
Équipe
Osella Squadra Corse
Constructeur Osella
Année du modèle 1985, 1986, 1987
Concepteurs Guiseppe Petrotta
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en aluminium
Suspension avant Ressort/triangle/fourche
Suspension arrière Ressort/triangle/fourche
Nom du moteur Alfa Romeo 890T
Cylindrée 1 497 cm3
700 ch à 11 800 tr/min
Configuration V8 turbocompressé
Orientation du moteur longitudinal
Position du moteur centrale-arrière
Boîte de vitesses Hewland/Osella
Nombre de rapports 5
Système de freinage Freins à disque
Poids 557 kg
Dimensions Empattement : 2 830 mm
Voie avant : 1 750 mm
Voie arrière : 1 600 mm
Carburant Agip
Pneumatiques Goodyear, Pirelli
Partenaires Agip, Fondmetal, Kelémata, Pirelli, Victors, Edmondo, Landis & Gyr, Mase, Stievani
Histoire en compétition
Pilotes 1985
24.
Piercarlo Ghinzani

24.
Huub Rothengatter
1986
22.
Christian Danner
22.
Allen Berg
21.
Piercarlo Ghinzani
1987
22.
Gabriele Tarquini
Début Grand Prix automobile du Canada 1985
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
27000

Chronologie des modèles (1985, 1986, 1987)

L'Osella FA1G est une monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie italienne Osella dans les championnats du monde de Formule 1 1985, 1986 et 1987. En 1985, elle est pilotée par l'Italien Piercarlo Ghinzani, remplacé en cours de saison par le Néerlandais Huub Rothengatter. En 1986, la FA1G est confiée à l'Allemand Christian Danner, puis au Canadien Allen Berg, et enfin à Ghinzani. Enfin, en 1987, elle est pilotée par Gabriele Tarquini.

Historique

L'Osella FA1G commence en course à l'occasion du cinquième Grand Prix de la saison 1985, au Canada. Osella n'engage qu'une voiture, pour Piercarlo Ghinzani. La FA1G devait être engagée dès la troisième manche, disputée à Saint-Marin, mais la carrosserie est trop souple (elle se plie sous le poids de l'air) et Ghinzani préfère utiliser l'Osella FA1F le temps que la nouvelle monoplace soit fiabilisée[1].

Tout au long de la saison, la voiture enchaîne les abandons, le plus souvent dus à des problèmes techniques et ne termine que trois courses[2]. Sa meilleure performance est réalisée par le Néerlandais Huub Rothengatter du Grand Prix d'Australie 1985, où il termine septième de l'épreuve[3].

En 1986, les problèmes de fiabilité demeurent récurrents : la FA1G ne termine que Grand Prix d'Autriche, où l'Allemand Christian Danner se classe onzième[4].

La FA1G fait sa dernière apparition au Grand Prix de Saint-Marin, première manche du championnat du monde de Formule 1 1987. À son volant, l'Italien Gabriele Tarquini abandonne à la suite d'un problème de boîte de vitesses. La FA1G est alors remplacée par l'Osella FA1I[5].

Résultats en championnat du monde de Formule 1

Résultats détaillés de l'Osella FA1G en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1985 Osella Squadra Corse Alfa Romeo
890T V8
Goodyear BRÉ POR SMR MON CAN DET FRA GBR ALL AUT P-B ITA BEL EUR AFS AUS 0 11e
Piercarlo Ghinzani Abd. Abd. 15e Abd.
Huub Rothengatter Abd. 9e Nc. Abd. Nq Abd. 7e
1986 Osella Squadra Corse Alfa Romeo
890T V8
Goodyear BRÉ ESP SMR MON BEL CAN DET FRA GBR ALL HON AUT ITA POR MEX AUS 0 14e
Christian Danner Abd. Abd. Abd. Nq Abd. Abd.
Allen Berg Abd.
Piercarlo Ghinzani Abd. Abd. Abd. 9e Abd. Abd. Abd. Abd.
1987 Osella Squadra Corse Alfa Romeo
890T V8
Pirelli BRÉ SMR BEL MON DET FRA GBR ALL HON AUT ITA POR ESP MEX JAP AUS 0 15e
Gabriele Tarquini Abd.

Notes et références

  1. « Saint-Marin 1985 - Présentation de l'épreuve », sur statsf1.com (consulté le 27 mars 2020)
  2. « Osella FA1G », sur statsf1.com (consulté le 27 mars 2020)
  3. « Australie 1985 - Classement », sur statsf1.com (consulté le 27 mars 2020)
  4. « Autriche 1986 - Classement », sur statsf1.com (consulté le 27 mars 2020)
  5. « Saint-Marin 1987 - Classement », sur statsf1.com (consulté le 27 mars 2020)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Osella FA1G
Listen to this article