cover image

Pakistan

pays d'Asie du Sud / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Le Pakistan (en ourdou : پاکِستان), en forme longue la république islamique du Pakistan, en ourdou : اسلامی جمہوریۂ پاکستان (Islāmī Jumhūriyah Pākistān), est une république islamique d'Asie du Sud entourée par l’Iran, l’Afghanistan, la Chine, l’Inde et la mer d'Arabie. Fondé le au terme de la partition des Indes sous la forme d'un État constitué de deux parties séparées par près de 1 600 km de territoire indien, avec comme dénominateur commun la religion musulmane, le pays se trouve réduit à sa partie occidentale en 1971 au terme de la guerre d'indépendance du Bangladesh. Depuis sa création, il entretient des relations tendues avec l’Inde en raison de prétentions territoriales concurrentes sur le Cachemire, les deux pays s'étant affrontés à travers trois guerres successives. En revanche, le Pakistan est un allié des États-Unis et entretient des relations cordiales avec la Chine. Le pays dispose de l’arme nucléaire après avoir fait des essais officiels en 1998.

République islamique du Pakistan

(ur) اسلامی جمہوریہ پاکستان / Islāmī Jumhūriyah Pākistān

(en) Islamic Republic of Pakistan


Drapeau du Pakistan

Armoiries du Pakistan
Devise en ourdou : ایمان، اتحاد، نظم (Iman, Ittehad, Nazm, « Foi, unité, discipline »)
Hymne en ourdou : قومی ترانہ (Qaumi Tarana, « Hymne national »)
Fête nationale
· Événement commémoré
Proclamation de la République ()
Zone contrôlée par le Pakistan représentée en vert foncé ; zones revendiquées mais non contrôlées en vert clair
Administration
Forme de l'État République islamique fédérale
Président Arif Alvi
Premier ministre Shehbaz Sharif
Parlement Parlement
Chambre haute
Chambre basse
Sénat
Assemblée nationale
Langues officielles Ourdou[1]
Anglais (temporairement)[2]
Capitale Islamabad

33° 43′ N, 73° 04′ E

Géographie
Plus grandes villes Karachi, Lahore
Superficie totale 881 913 km2
(classé 36e)
Fuseau horaire UTC +5
Histoire
Entité précédente
Indépendance Royaume-Uni
Date
- République

Démographie
Gentilé Pakistanais
Population totale (2020[3]) 220 892 331 hab.
(classé 5e)
Densité 250 hab./km2
Économie
PIB nominal (2019) 276,114 milliards de $
- 11,80 %[4]
PIB (PPA) (2020) 1076,258 milliards de $
- 1,02 %[4]
PIB nominal par hab. (2019) 1 348,676 $
- 13,42 %[5]
PIB (PPA) par hab. (2020) 5 160,187 $
- 0,83 %[5]
Taux de chômage (2020) 4,5 % de la pop. active
+ 10,29 %
Dette publique brute (2020) Nominale
36 396,815 milliards de PKR
+ 12 %
Relative
87,203 % du PIB
+ 1,92 %
IDH (2021) 0,544[6] (faible ; 161e)
Monnaie Roupie pakistanaise (PKR​)
Divers
Code ISO 3166-1 PAK, PK​
Domaine Internet .pk, پاکستان.
Indicatif téléphonique +92
Organisations internationales G24
APSCO
ECO
Groupe de Cairns
G33 }
OCI
Commonwealth

Les populations du Pakistan parlent des langues indo-européennes, principalement indo-aryennes (80 %) et iraniennes (20 %). Avec près de 212 millions d’habitants en 2017, le Pakistan est le cinquième pays le plus peuplé du monde[7], avec la deuxième plus nombreuse population musulmane après l’Indonésie. C'est une république fédérale et les provinces disposent de certains pouvoirs et d'institutions démocratiques. Les frontières des quatre provinces correspondent approximativement aux principales ethnies. L'ourdou est la langue officielle du pays, mais en réalité, la majorité de la population parle l'une des langues en usage dans les principales ethnies du pays, à savoir le pendjabi, le pachto, le sindhi et le baloutchi.

Politiquement, le Pakistan est caractérisé par une confrontation entre les militaires qui ont mené trois coups d’État et diverses forces politiques. L’histoire du pays a été marquée par Ali Jinnah, Ali Bhutto, sa fille Benazir et Nawaz Sharif, ainsi que par les coups d’État des chefs de l'armée Ayub Khan en 1958, Zia-ul-Haq en 1977 et Pervez Musharraf en 1999. Le système politique est parlementaire mais a parfois été semi-présidentiel, notamment sous les régimes militaires. Souffrant régulièrement de l'instabilité de son voisin afghan, le pays connaît une insurrection talibane provenant des régions tribales du Nord-Ouest, et l’armée se livre à des opérations militaires contre eux depuis 2004. De nombreuses attaques terroristes, souvent revendiquées par les talibans pakistanais, frappent le pays surtout depuis 2007.