William Stanley Jevons est un économiste et un logicien britannique né le à Liverpool et mort le à Bulverhythe. Il est considéré comme le cofondateur de l'école néoclassique et de la « révolution marginaliste », avec Léon Walras et Carl Menger.

William Stanley Jevons
William Stanley Jevons
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Cimetière de Hampstead (en)
Nationalité
Formation
Activités
Père
Thomas Jevons (d)
Mère
Mary Anne Jevons (en)
Conjoint
Harriet Ann Taylor (d)
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Maître
Influencé par
Signature
Principles of economics, 1905.

La « révolution marginaliste » se fonde sur l'apparition de nouvelles notions telles que celle d'utilité marginale. Celle-ci augmente au fur et à mesure que la quantité disponible d'un bien diminue. Autrement dit, plus le bien est rare, plus son utilité marginale est grande. Exemple : l'utilité marginale de l'eau est très faible lorsqu'on en a déjà en abondance, mais elle est très grande lorsqu'on n'en a pas du tout ; l'utilité marginale du diamant semble, du moins aux échelles habituelles, décroître plus lentement avec son abondance (voir paradoxe de l'eau et du diamant).

Pour Jevons, il est important de partir des faits. Sa réputation d'économiste est d'abord venue du livre The Coal Question (1865) basé sur des données. Cette méthode est explicitée dans Treatise on Logic and Scientific Method et le différencie de Léon Walras qui est davantage hypothético-déductif.

À l'encontre des économistes dit classiques qui adoptaient une approche synthétique, Jevons est en faveur d'une spécialisation des économistes dans les divers champs que recouvre cette discipline[1].

Oops something went wrong: