Arthur Vanderpoorten - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Arthur Vanderpoorten.

Arthur Vanderpoorten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2012). Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?
Arthur Vanderpoorten
Fonction
Sénateur
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Puers (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
Bergen-BelsenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Enfant
Herman Vanderpoorten (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Lieu de détention
Archives conservées par

Arthur Pieter Frans Vanderpoorten (Puers, - Bergen-Belsen, ) est un homme politique belge libéral flamand qui a rempli la fonction de ministre.

Il est le père du ministre  Herman Vanderpoorten (nl) et le grand-père des ministres Patrick Dewael[1] et Marleen Vanderpoorten.

Carrière

Arthur Vanderpoorten était directeur-administrateur d'une société. Il est devenu président de la Verbond Liberaal Vlaams et fut sénateur libéral (1936-1944). Il fut ministre des travaux publics et de la réduction du chômage (1939) et ministre de l'Intérieur (1940). A l'invasion des troupes allemandes en 1940, Vanderpoorten suivit le gouvernement en exil en France, mais ne se rendit pas à Londres. En novembre 1942, les troupes allemandes occupent la France de Vichy, jusque-là inoccupée. La liberté de Vanderpoorten fut fortement restreinte. Il a été appréhendé en janvier 1943, soupçonné d'avoir porté assistance à un réseau de fuite de réfugiés vers le Royaume-Uni. Il est déporté en Allemagne et meurt moins de deux semaines avant que les troupes britanniques ne libèrent le camp de concentration de Bergen-Belsen.

Sources

  1. « L’hommage de Patrick Dewael à son grand-père Arthur Vanderpoorten », Le Soir,‎ (lire en ligne)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Arthur Vanderpoorten
Listen to this article