Championnat du monde de Formule 1 1986

compétition de sport automobile / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Cher Wikiwand IA, Faisons court en répondant simplement à ces questions clés :

Pouvez-vous énumérer les principaux faits et statistiques sur Championnat du monde de Formule 1 1986?

Résumez cet article pour un enfant de 10 ans

AFFICHER TOUTES LES QUESTIONS

Le championnat du monde de Formule 1 1986 est remporté par le Français Alain Prost sur une McLaren-TAG. Williams remporte le championnat du monde des constructeurs.

Championnat du monde de Formule 1 1986
Généralités
Sport Formule 1
Création 1950
Organisateur(s) FIA
Édition 37e
Nombre de manches 16 Grands Prix
Site web officiel www.fia.com
www.formula1.com
Palmarès
Champion pilote Drapeau de la France Alain Prost
Champion constructeur Drapeau du Royaume-Uni Williams-Honda

Navigation

Du début à la fin de la saison et sur tous les circuits, Alain Prost, tenant du titre, bataille au volant de sa McLaren MP4/2C motorisée par TAG Porsche contre Nigel Mansell et Nelson Piquet, les deux pilotes de la très performante Williams FW11 à moteur Honda. À l'abord du dernier Grand Prix sur le circuit urbain d'Adelaïde, Prost compte trois victoires et Piquet quatre, tandis que Mansell s'est imposé cinq fois et occupe la tête du championnat du monde avec six points d'avance sur le Français et sept sur son coéquipier. Le titre se joue donc sur une course où les deux Williams occupent la première ligne de la grille de départ. Mansell abandonne dans le dernier quart de la course lorsque son pneu arrière gauche éclate ; Piquet, par sécurité, est rappelé au stand puis renvoyé en piste et termine deuxième, à quatre secondes de Prost qui conserve in-extremis son titre, Mansell finissant à deux points et Piquet à trois.

Au volant de sa Lotus-Renault, Ayrton Senna réalise huit pole positions et s'impose deux fois. L'écurie Benetton Formula, qui débute en Formule 1 avec un moteur BMW après le rachat de Toleman, obtient sa première pole position en Autriche avec Teo Fabi et sa première victoire au Mexique avec Gerhard Berger. Williams remporte pour sa part son troisième titre des constructeurs avec une large avance de 45 points sur McLaren.

Oops something went wrong: