Le championnat du monde de Formule 1 2003, qui compte seize Grands Prix, est remporté par l'Allemand Michael Schumacher sur Ferrari. La Scuderia Ferrari remporte le titre des constructeurs.

Championnat du monde de Formule 1 2003
Généralités
Sport Formule 1
Création 1950
Organisateur(s) FIA
Édition 54e
Nombre de manches 16 Grands Prix
Site web officiel www.fia.com
www.formula1.com
Palmarès
Champion pilote Michael Schumacher
Champion constructeur Scuderia Ferrari

Navigation

La meute des F1 à Indy en 2003

2003 est une saison de changement de règlement sportif. Un nouveau barème de points est instauré où désormais les huit premiers marquent ; l'écart entre le vainqueur, le deuxième et le troisième est resserré. Une nouvelle formule de qualifications est mise en place : les sessions se disputent sur deux journées et les pilotes prennent la piste chacun leur tour pour un seul tour lancé.

En lice pour devenir l'unique sextuple champion du monde de Formule 1, Michael Schumacher voit sa suprématie contestée par Kimi Räikkönen qui remporte, le 23 mars, au volant de la McLaren MP4-17D-Mercedes, la première victoire de sa carrière à Sepang ; il monte dix fois sur le podium.

Le pilote allemand des Ferrari F2002 puis F2003-GA, en difficulté en début de saison, doit attendre le dernier Grand Prix à Suzuka, pour remporter son quatrième titre consécutif et dépasser Juan Manuel Fangio au palmarès, lorsque son rival finlandais ne fait pas mieux que deuxième derrière Rubens Barrichello et s'incline de deux points. « Schumi » gagne six courses et porte son record de victoires à 70.

Au Grand Prix du Brésil, dans la confusion d'une course interrompue par une averse dans le dernier tiers de l'épreuve, Giancarlo Fisichella remporte sa première victoire après cent-dix départs ; cette victoire reste le dernier succès de l'écurie Jordan Grand Prix. Par ailleurs, en s'imposant (sur Renault) au Grand Prix de Hongrie, Fernando Alonso devient, à 22 ans et 26 jours, le plus jeune vainqueur de l'histoire de la Formule 1.

La Scuderia Ferrari dirigée par Jean Todt devient seule détentrice du record de titres constructeurs en obtenant son treizième sacre.

Oops something went wrong: