Championnat du monde de Formule 1 2020

71e saison de Formule 1 / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Le championnat du monde de Formule 1 2020 est la 71e édition du championnat du monde de Formule 1. La compétition devait comporter pour la première fois 22 Grands Prix avec le retour du Grand Prix des Pays-Bas à Zandvoort et l'apparition du Grand Prix du Viêt Nam sur le circuit urbain de Hanoï tandis que la manche allemande à Hockenheim disparaissait. La course d'ouverture devait traditionnellement avoir lieu sur le circuit de l'Albert Park de Melbourne pour le Grand Prix d'Australie le , et le championnat s'achever le par le Grand Prix d'Abou Dabi sur le circuit Yas Marina.

Championnat du monde de Formule 1 2020
Logo spécial des 70 ans de la Formule 1
Généralités
Sport Formule 1
Création 1950
Organisateur(s) FIA
Édition 71e
Participants 23 pilotes
Nombre de manches 17 Grands Prix
sur 22 prévus
Site web officiel www.formula1.com
Palmarès
Champion pilote Lewis Hamilton
Champion constructeur Mercedes

Navigation

La pandémie de Covid-19 perturbe fortement le championnat 2020, comme l'ensemble des manifestations sportives dans le monde. Les dix premières courses prévues au calendrier ayant été reportées ou annulées, la saison débute finalement à huis clos le avec le Grand Prix d'Autriche, sur le Circuit de Spielberg qui accueille le week-end suivant une seconde course, baptisée Grand Prix de Styrie. Après le Grand Prix de Hongrie le , la piste anglaise de Silverstone est également hôte de deux courses sur deux week-ends consécutifs, le Grand Prix de Grande-Bretagne et le Grand Prix du 70e anniversaire. Toutes ces épreuves et les suivantes se déroulent à huis clos.

Alors que, le , les quatre courses qui devaient se disputer sur le continent américain sont définitivement annulées (les Grands Prix du Canada, du Mexique, des États-Unis et du Brésil), le calendrier compte provisoirement treize dates, toutes en Europe, avec les ajouts du Grand Prix de l'Eifel sur le circuit du Nürburgring, celui du Portugal qui fait son retour, à Portimao et, le , une troisième course en Italie (après les Grand Prix d'Italie et de Toscane), baptisée Grand Prix d'Émilie-Romagne qui a lieu sur le Circuit d'Imola. Fin août, le calendrier est définitivement entériné et compte finalement dix-sept Grands Prix : le Grand Prix de Turquie fait son retour sur l'Otodrom Istanbul Park, deux épreuves sont organisées sur le circuit international de Sakhir (Grand Prix de Bahreïn et Grand Prix de Sakhir) et le Grand Prix d'Abou Dabi clôture traditionnellement l'exercice le .

Au cours de ce championnat, Lewis Hamilton devient recordman des victoires en Formule 1, ayant dépassé les 91 succès de Michael Schumacher (son compteur se monte désormais à 95 victoires), tandis que son écurie Mercedes Grand Prix établit un record de sept titres consécutifs chez les constructeurs à l'arrivée du Grand Prix d'Émilie-Romagne, à quatre courses de la fin. Le Britannique ceint sa septième couronne mondiale deux semaines plus tard, le lors du Grand Prix de Turquie, égalant le record de Michael Schumacher. Son coéquipier Valtteri Bottas est vice-champion du monde et Max Verstappen monte sur le podium comme en 2019. Chez les constructeurs, Red Bull termine à la deuxième place, et McLaren arrache le troisième rang à la dernière course. Une des images fortes de la saison est l'effroyable accident de Romain Grosjean à Bahreïn dont il sort pratiquement indemne au milieu du brasier.

La saison consacre par ailleurs deux nouveaux vainqueurs de Grand Prix, les 109e et 110e de l'histoire : Pierre Gasly à Monza et Sergio Pérez à Sakhir. Lewis Hamilton s'impose onze fois et réalise dix pole positions, portant son record à 98 départs en tête. Valtteri Bottas remporte deux courses, tout comme Max Verstappen. L'écurie Williams connait sa première saison sans marquer un point, et la Scuderia Ferrari vit son pire exercice en quarante ans, sans victoire, sans que ses pilotes aient mené le moindre tour, terminant à la sixième place du classement constructeurs alors que son pilote le mieux classé est Charles Leclerc qui termine huitième du championnat.