cover image

Chicago

ville de l'Illinois aux États-Unis / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Chicago (/ʃi.ka.ɡo/[2] Écouter ; en anglais /ʃɪ.ˈkɑ.ɡoʊ/ Écouter ou localement /ʃɪ.ˈkɔː.ɡoʊ/) est la troisième ville des États-Unis par sa population et est située dans le Nord-Est de l'État de l'Illinois. C'est la plus grande ville de la région du Midwest dont elle forme le principal centre économique et culturel[3]. Chicago se trouve sur la rive sud-ouest du lac Michigan, un des cinq Grands Lacs d'Amérique du Nord. Les rivières Chicago et Calumet traversent la ville.

Quick facts: Administration, Pays , État , Comtés , Type d...
Chicago

Sceau de Chicago

Drapeau de Chicago

Panorama de Downtown Chicago, la Willis Tower, le Chicago Theatre, une station du métro de Chicago, la jetée Navy, le musée Field et le pavillon Jay Pritzker.
Administration
Pays États-Unis
État Illinois
Comtés Cook et DuPage
Type de localité City
Maire
Mandat
Lori Lightfoot (D)
Depuis 2019
Code FIPS 17-14000
GNIS 0428803
Indicatif(s) téléphonique(s) local (locaux) 312/773
Démographie
Gentilé Chicagoan
Population 2 746 388 hab.[1] (2020)
Densité 4 532 hab./km2
Population aire urbaine 9 986 960 hab. (2020)
Géographie
Coordonnées 41° 51′ 00″ nord, 87° 39′ 00″ ouest
Altitude 182 m
Min. 176 m
Max. 205 m
Superficie 60 600 ha = 606 km2
· dont terre 588 km2 (97,03 %)
· dont eau 18 km2 (2,97 %)
Fuseau horaire CST (UTC-6)
Divers
Fondation c.1770
Municipalité depuis 1833
Devise Urbs in Horto (« La ville dans un jardin »)
Surnom Windy City (« La ville des vents »)
Localisation

Carte des comtés de Cook et DuPage.
Géolocalisation sur la carte : États-Unis
Chicago
Géolocalisation sur la carte : États-Unis
Chicago
Géolocalisation sur la carte : Illinois
Chicago
Liens
Site web cityofchicago.org
    Close

    Comptoir commercial fondé à la fin du XVIIIe siècle par Jean Baptiste Pointe du Sable, un mulâtre né à Saint-Domingue, Chicago devient une municipalité en 1833[4] et acquiert officiellement le statut de ville en 1837[5]. La ville s'est rapidement développée au milieu du XIXe siècle[6] si bien qu'elle était en 1860 la plus jeune ville des États-Unis à dépasser une population de 100 000 habitants[7]. La population de Chicago est passée à 503 000 habitants en 1880, puis a doublé pour atteindre plus d'un million au cours de la décennie[7]. Le boom de la construction a accéléré la croissance démographique au cours des décennies suivantes, et en 1900 Chicago faisait partie des cinq villes les plus peuplées de la planète[8].

    La ville de Chicago compte 2 746 388 habitants[1] et s'étend sur 606 km2[1]. Ses habitants s'appellent les Chicagoans[9] (ou plus rarement Chicagolais[10]). Troisième ville des États-Unis par sa population, l'aire métropolitaine de Chicago (communément appelée « Chicagoland ») compte environ 10 millions d'habitants et s'étend sur 28 163 km2[11] à travers trois États (Illinois, Indiana et Wisconsin), ce qui en fait la quatrième aire métropolitaine d'Amérique du Nord après Mexico, New York et Los Angeles[12],[13]. Elle est le siège du comté de Cook, le deuxième plus peuplé des États-Unis après celui de Los Angeles.

    Chicago est une ville de classe mondiale alpha[14]. En 2018, elle a été classée première sur une liste de 32 villes par le magazine Time Out City Life Index, à la suite d'une enquête mondiale sur la qualité de vie urbaine dans un sondage effectué auprès de 15 000 personnes[15],[16],[17],[18] et a été classée deuxième plus belle ville du monde après Prague en 2021[19]. Chicago constitue le deuxième centre industriel des États-Unis et appartient à la « Ceinture des industries » (Manufacturing Belt), mais la ville est aussi une des principales places financières du monde[20] et la première bourse de matières premières agricoles au monde[21]. C'est à Chicago que sont fixés les prix du blé et du soja aux États-Unis[22]. La ville se classe au troisième rang national pour le nombre d'entreprises implantées dans son agglomération[23], dont les plus importantes sont Motorola, Boeing, United Airlines, McDonald's, Sears, Mondelēz International ou encore les laboratoires Abbott. D'autres entreprises y ont été créées, comme Hertz, l'une des plus grandes enseignes de location de voitures[24]. L'industrie emploie plus d'un million de personnes dans l'agglomération de Chicago[23].

    Considérée comme la ville de naissance des gratte-ciel[25],[26], elle entreprend l'ouverture en 1885 du Home Insurance Building, premier bâtiment du genre dans le monde[27]. Chicago figure toujours aujourd'hui parmi les 10 villes du monde comptant le plus de gratte-ciel[28]. La Willis Tower (appelée « Sears Tower » jusqu'en 2009) a été de 1973 à 1998, le plus haut gratte-ciel du monde[29] et est à ce jour le troisième plus haut immeuble du continent américain après le One World Trade Center et Central Park Tower à New York. Chicago a apporté des contributions notables au développement du mouvement City Beautiful, et acquiert une grande renommée culturelle avec son architecture moderne[30] qui attire des millions de visiteurs chaque année[31]. Grâce à sa situation exceptionnelle, la ville constitue un centre de communication majeur de voies terrestres (l'un des plus importants en Amérique du Nord), et de transports aériens avec ses deux aéroports internationaux, O'Hare et Midway[32]. Enfin, la ville compte de nombreux établissements d'enseignement supérieur, des musées prestigieux, des théâtres réputés et un orchestre symphonique de renommée mondiale[33].