Harry Horner - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Harry Horner.

Harry Horner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Harry Horner
Nom de naissance Heinrich Horner
Naissance
Holice, République tchèque
Nationalité
Américaine
Décès (à 84 ans)
Los Angeles, Californie
Profession Directeur artistique
Réalisateur
Films notables L'Héritière
L'Arnaqueur
On achève bien les chevaux

Harry Horner, de son vrai nom Heinrich Horner, est un directeur artistique et un réalisateur américain, d'origine austro-hongroise, né le à Holice (actuellement en République tchèque, mais alors en Autriche-Hongrie) et mort le à Los Angeles dans le quartier de Pacific Palisades (Californie).

Biographie

Harry Horner étudie l'architecture à Vienne, puis devient l'assistant de Max Reinhardt. Il suit ce dernier au Royaume-Uni puis aux États-Unis, lorsqu'il émigre en 1935 pour échapper au régime nazi[1],[2],[3].

À New York, Reinhardt lui fait rencontrer Norman Bel Geddes, qui l'aide à trouver du travail comme décorateur à Broadway. Au cours des années qui suivent, Horner fait des décors pour des pièces de théâtre, des comédies musicales et aussi pour des productions au Metropolitan Opera[1].

Il est naturalisé américain en 1938[3].En 1940, il part sur la côte ouest et travaille pour le cinéma, comme réalisateur et comme directeur artistique. À la fin des années 1950, il arrête la réalisation pour se consacrer exclusivement à la direction artistique[1].

C'est le père de James Horner, compositeur de la musique de Titanic[4].

Théâtre

à Broadway
  • 1937 : The Eternal Road (assistant à la mise en scène)
  • 1938 : Gloriana (décors)
  • 1938 : Escape This Night (écriture, décors)
  • 1938 : All the Living (décors)
  • 1939 : The World We Make (décors)
  • 1939 : Family Portrait (décors, costumes)
  • 1939 : Jeremiah (décors)
  • 1940 : The Weak Link (décors)
  • 1940 : The Burning Deck (décors)
  • 1940 : Reunion in New York (décors)
  • 1941 : In Time to Come (décors)
  • 1941 : Banjo Eyes (décors)
  • 1941 : Let's Face It! (décors)
  • 1941 : Lady in the Dark (décors)
  • 1941 : Five Alarm Waltz (décors)
  • 1942 : Star and Garter (décors)
  • 1942 : The Walking Gentleman (décors)
  • 1942 : A Kiss for Cinderella (décors)
  • 1942 : Heart of a City (décors)
  • 1942 : Lily of the Valley (décors, lumières)
  • 1943 : Winged Victory (décors)
  • 1943 : Lady in the Dark (décors)
  • 1946 : Christopher Blake (décors, lumières)
  • 1948 : Joy to the World (décors)
  • 1948 : Me and Molly (décors)
  • 1952 : Tovarich (décors, mise en scène)
  • 1953 : Hazel Flagg (décors, lumières)
  • 1961 : How to Make a Man (décors)

Filmographie

comme réalisateur

comme directeur artistique

Distinctions

Récompenses
Nominations

Notes et références

  1. a b et c (en) « HARRY HORNER (1910-1994) », Art Directors Guild (consulté le 15 janvier 2016).
  2. « Harry HORNER », Première (consulté le 15 janvier 2016).
  3. a et b (en) Edith C. Lee, « HORNER, Harry », Filmreference (consulté le 15 janvier 2016).
  4. (en) « Titanic Composer James Horner Killed in Plane Crash », sur Yahoo.com, (consulté le 15 janvier 2016).

Articles connexes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Harry Horner
Listen to this article