Mohamed Ali

boxeur américain / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Cher Wikiwand IA, Faisons court en répondant simplement à ces questions clés :

Pouvez-vous énumérer les principaux faits et statistiques sur Mohamed Ali?

Résumez cet article pour un enfant de 10 ans

AFFICHER TOUTES LES QUESTIONS

Muhammad Ali (en arabe : محمد علي)  nom couramment retranscrit en français Mohamed Ali ou Mohammed Ali[2]  né le à Louisville dans le Kentucky et mort le à Scottsdale en Arizona[3], est un boxeur américain évoluant en catégorie poids lourds, considéré comme un des plus grands boxeurs de tous les temps[4],[5].

Quick facts: Fiche d’identité, Nom de naissance , Surnom ,...
Mohamed Ali
Image illustrative de l’article Mohamed Ali
Portrait de Mohammed Ali en 1967.
Fiche d’identité
Nom de naissance Cassius Marcellus Clay, Jr.
puis Muhammad Ali
Surnom The Greatest
The Louisville Lip
The People's Champion
Nationalité Flag_of_the_United_States.svg Américain
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
Louisville (Kentucky)
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
Scottsdale (Arizona)
Taille 1,91 m (6 3)[1]
Allonge 1,98 m (6 6)[1]
Catégorie Poids lourds
Palmarès
  Professionnel
Carrière 1960 - 1981
Combats 61
Victoires 56
Victoires par KO 37
Défaites 5
Titres professionnels Champion du monde poids lourds WBA (1964, 1967, 1974-1978, 1978-1979) et WBC (1964-1967, 1974-1978)
Titres amateurs Champion olympique aux Jeux de Rome en 1960 (poids mi-lourds)

Vainqueur des Golden Gloves en 1959 (poids mi-lourds) et 1960 (poids lourds)
International Boxing Hall of Fame 1990
Close

Né sous le nom de Cassius Marcellus Clay, Jr., il le change en Mohamed Ali à l'âge de 22 ans après avoir rejoint l'organisation Nation of Islam en 1965 au moment de sa conversion à l'islam. Considéré comme une icône culturelle, Mohamed Ali a été à la fois adulé et vilipendé[6].

Il accède à la notoriété internationale à 18 ans en remportant la médaille d'or des poids mi-lourds aux Jeux olympiques d'été de 1960 à Rome. En 1967, trois ans après avoir remporté le championnat du monde des poids lourds face à Sonny Liston, il est critiqué pour son refus d'être enrôlé dans l'armée américaine par opposition à la guerre du Vietnam en disant : « Aucun Vietcong ne m'a jamais traité de nègre »[7]. Mohamed Ali est arrêté et reconnu coupable de fraude. Il n'est pas emprisonné, mais dépossédé de son titre mondial et de sa licence de boxe. Il ne combat plus pendant près de quatre ans, jusqu'à ce que son appel soit finalement reçu par la Cour suprême américaine.

Surnommé The Greatest, Mohamed Ali devient le premier triple champion du monde poids lourds. Il a participé à plusieurs combats de boxe historiques[8]. Parmi ceux-ci, trois disputés contre son rival Joe Frazier sont considérés parmi les plus grands combats dans l'histoire de la boxe, ainsi que son affrontement contre George Foreman à Kinshasa dont il sort vainqueur par K.O. au 8e round devant environ 100 000 spectateurs, le [9]. Mohamed Ali est également connu pour son style de combat peu orthodoxe pour un poids lourds, incarné par son slogan « vole comme un papillon, pique comme une abeille » et employant des techniques telles que le « Shuffle Ali », le « rope-dope »[10], ainsi que, en amont du combat, le « trash-talking » (en haranguant ses adversaires, il mène à leur encontre une véritable « guerre psychologique » et médiatique, pour les déstabiliser)[7]. Grâce à ses compétences et sa personnalité hors du commun, Mohamed Ali est devenu un des athlètes les plus célèbres dans le monde entier[11]. Élu à six reprises meilleur boxeur de l'année par Ring Magazine (un record) et intégré à l'International Boxing Hall of Fame, Ali est considéré comme l'un des plus grands boxeurs de l'histoire[12].

En 1999, il est couronné « Sportif du siècle » par Sports Illustrated et « Personnalité sportive du siècle » par la BBC[13],[14]. Il est nommé sportif du XXe siècle par une assemblée de journalistes internationaux, précédant Pelé. Il reçoit, à Berlin en , la médaille de la paix Otto Hahn[15],[16], au nom de l'Organisation des Nations unies « pour son engagement en faveur du mouvement américain contre la ségrégation et pour l'émancipation culturelle des Noirs à l'échelle mondiale ». Il est décoré en 2005 de la médaille présidentielle de la Liberté, la plus haute distinction civile aux États-Unis[17].

Au-delà de ses performances sportives, il atteint une notoriété inégalée chez un sportif par son goût du spectacle, sa personnalité provocatrice, ses prises de positions religieuses et politiques, puis son destin personnel. Il est atteint de la maladie de Parkinson à partir de 1984, qu'il expose devant le monde entier lorsqu'il allume la vasque olympique à Atlanta pour les Jeux olympiques d'été de 1996.

Il meurt le à l'âge de 74 ans, à la suite de problèmes respiratoires.

Oops something went wrong: