cover image

Rideau de fer

frontière fortifiée séparant les États européens tournés vers les États-Unis des États européens placés sous influence soviétique / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Le rideau de fer (en anglais : Iron Curtain, en allemand : Eiserner Vorhang) est la frontière fortifiée entre d'un côté la Yougoslavie et les États européens tournés vers les États-Unis et de l'autre les États européens placés sous influence soviétique. Il s'agit d'une expression apparue par Winston Churchill à partir de son discours à Fulton en 1946 et popularisée sous la plume de Vassili Rozanov le .

Rideau de fer
Présentation
Prononcé le
5 mars 1946
Orateur
Winston Churchill
Autres informations
Date de création
L'Europe au temps du rideau de fer. L'Albanie communiste, ayant rompu ses contacts avec l'Union soviétique à la suite de la rupture sino-soviétique au début des années 1960, est représentée en rouge hachuré de gris. Le point noir représente Berlin-Ouest.

Ce « rideau » comportait des lignes de barbelés, souvent électrifiés, séparées par des no man's land parsemés de chausse-trapes, de champs de mines et surveillés par des miradors armés de mitrailleuses du côté du bloc de l'Est. Du côté occidental et yougoslave (la Yougoslavie était communiste, mais non-alignée et située à l'ouest du rideau de fer), il y avait de nombreux dispositifs d'observation. La section la mieux fortifiée et la plus connue n'était pas en connexion avec le reste mais entourait l'enclave occidentale de Berlin-Ouest en Allemagne de l'Est : c'était le mur de Berlin. Un autre mur plus petit coupait en deux le village de Mödlareuth en Allemagne, situé sur la frontière RFA/RDA. Le but de ces installations, érigées à l'initiative de Joseph Staline et de Nikita Khrouchtchev, était officiellement de « protéger les populations du camp socialiste de l'influence de l'impérialisme capitaliste et du fascisme » mais concrètement ils ont servi à empêcher la fuite des populations de l'est vers l'ouest.