cover image

La British Army (en français : « Armée britannique ») est la branche terrestre des Forces armées britanniques (en anglais : British Armed Forces). Elle a pris part à de nombreux conflits dans l'histoire récente et à travers le monde, ceci lui conférant un grand prestige dans l'histoire militaire. Il s'agit aujourd’hui d'une armée professionnelle, qui ne fait donc pas appel à la conscription.

Quick facts: Création , Pays , Allégeance , Branche , Type...
British Army

Drapeau de la British Army

Création 1661
Pays Royaume-Uni
Allégeance Monarque britannique
Ministère de la Défense
Branche Armée de terre
Type Armée
Effectif 118 240 personnes :
  • 80 730 armée régulière
  • 4 110 Gurkhas
  • 28 810 réservistes
  • 4 590 autres[1]
Fait partie de Forces armées britanniques
Commandant Charles III
Close

Au , l'armée britannique comptait 118 240 personnes, dont 80 730 dans l'armée régulière, 4 110 Gurkhas et 28 810 réservistes (Army Reserve), ainsi que 4 590 autres personnes[1]. Elle est déployée dans de nombreuses zones de conflit, en tant que force expéditionnaire ou force de maintien de la paix sous couvert des Nations unies : elle est ainsi présente en ce moment[Quand ?] au Kosovo, à Chypre, en Allemagne, etc. Pour ce qui est des effectifs, la British Army est la deuxième armée de l'Europe de l'Ouest, après l'Armée de terre française.

Contrairement à la Royal Navy, aux Royal Marines[alpha 1] et à la Royal Air Force, la British Army ne possède pas le terme « Royal » dans son nom, ce pour des raisons historiques : elle fut déclarée « Armée du Parlement » (au lieu de « Armée de la Couronne ») par la Déclaration des droits (Bill of Rights) de 1689. Cependant, beaucoup des régiments et unités de la British Army ont conservé le préfixe « Royal » dans leur nom, et bénéficient du commandement honorifique de certains membres de la famille royale.

Le chef de l'état-major général de cette armée professionnelle est depuis le le général Mark Carleton-Smith (en).