Championnat du monde de Formule 1 2010

compétition de sport automobile / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Le championnat du monde de Formule 1 2010, la 61e édition du championnat du monde des pilotes, est remporté par Sebastian Vettel (Red Bull Racing) chez les pilotes et par Red Bull Racing chez les constructeurs. Deux modifications importantes sont introduites : d'une part, les ravitaillements en carburant étant interdits, les pilotes doivent embarquer suffisamment d'essence pour la durée d'une course ; d'autre part, le barème de points est modifié : les dix premiers marquent désormais et le vainqueur se voit accorder 25 points contre 10 de 2003 à 2009.

Championnat du monde de Formule 1 2010
Généralités
Sport Formule 1
Création 1950
Organisateur(s) FIA
Édition 61e
Participants 27
Nombre de manches 19 Grands Prix
Site web officiel www.fia.com
www.formula1.com
Palmarès
Champion pilote Sebastian Vettel
Champion constructeur Red Bull-Renault

Navigation

Mercedes revient en tant qu'écurie, cinquante-cinq ans après sa dernière participation au championnat du monde de Formule 1, et crée la sensation en faisant sortir de sa retraite le septuple champion du monde Michael Schumacher, qui fait équipe avec le jeune Nico Rosberg.

Le classement du championnat donne lieu, tout au long de la saison, à un chassé-croisé permanent en tête entre Fernando Alonso (qui remporte, sur sa F10, lors de la course inaugurale à Bahrein, sa première victoire pour Ferrari), Jenson Button, Lewis Hamilton et Mark Webber. Ainsi, à l'abord de la dernière course, à Abou Dabi, pour la première fois depuis la création du championnat du monde, quatre pilotes sont en lice pour le titre ; Alonso mène avec 246 points devant Webber (238 points), son coéquipier Sebastian Vettel (qui, malgré ses 231 points, neuf pole positions, quatre victoires et neuf podiums n'a jamais encore été en tête du classement) et Lewis Hamilton (222 points).

Vettel, en pole position, s'impose au terme des cinquante-cinq tours de course. Alonso calque sa course sur celle de Webber, stratégie perdante qui le voit achever le Grand Prix à la septième place, bloqué par la Renault de Vitaly Petrov, quand Webber se classe huitième. Si Hamilton passe la ligne d'arrivée en seconde position, il ne reprend aucun point à Vettel qui devient le plus jeune champion du monde de l'histoire à 23 ans 4 mois et 11 jours. Il termine la saison avec 10 pole positions (meilleure performance de la saison), 5 victoires (comme Alonso), 10 podiums (comme Alonso et Webber) et 382 tours en tête. Alonso termine vice-champion à quatre points.

Red Bull Racing, qui aligne une Red Bull RB6-Renault, remporte son premier titre des constructeurs.