Sebastian Vettel

pilote automobile allemand - F1 / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Sebastian Vettel (prononcé en allemand : /zeˈbasti̯an ˈfɛtl̩/), né le à Heppenheim en Allemagne est un pilote automobile allemand, vainqueur quatre fois consécutivement du championnat du monde de Formule 1, en 2010, 2011, 2012 et 2013 comme seuls avant lui l'avaient été Juan Manuel Fangio (1954-1957) et Michael Schumacher (2000-2004) et après lui Lewis Hamilton (2017-2020).

Sebastian Vettel
Sebastian Vettel en 2019.
Biographie
Surnom Baby Schumi
Date de naissance (35 ans)
Lieu de naissance Heppenheim (Allemagne)
Nationalité Allemand
Site web www.sebastianvettel.de
Carrière
Années d'activité 2007-2022
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
2007 BMW Sauber1 (0)
2007-2008 Toro Rosso25 (1)
2009-2014 Red Bull113 (38)
2015-2020 Ferrari118 (14)
2021-2022 Aston Martin42 (0)
Statistiques
Numéro permanent 5 (2015-2022)
Nombre de courses 299
Pole positions 57
Meilleurs tours en course 38
Podiums 122
Victoires 53
Champion du monde 2010, 2011, 2012, 2013

Après avoir été pilote-essayeur pour BMW Sauber F1 Team et fait ses débuts en Formule 1 à l'occasion du Grand Prix des États-Unis 2007, Vettel est engagé comme pilote titulaire de la Scuderia Toro Rosso et devient à Monza, le plus jeune poleman et le plus jeune vainqueur d'un Grand Prix (record battu en 2016 par Max Verstappen). Lors de la saison 2009, il rejoint l'écurie Red Bull Racing, aux côtés de l'Australien Mark Webber et termine vice-champion du monde ; l'année suivante, il devient le plus jeune champion du monde de la discipline. Il bat également les records de précocité à chacun de ses trois titres mondiaux suivants, obtenant le quatrième le à 26 ans, 3 mois et 24 jours. Cette même saison, il établit un nouveau record de neuf victoires consécutives sur une année. Au terme du championnat 2014, Sebastian Vettel quitte, sans avoir remporté le moindre succès dans la saison, l'écurie pour laquelle il a obtenu 38 victoires et 44 pole positions.

Il rejoint la Scuderia Ferrari et s'adjuge sa première victoire, ainsi que son quarantième succès personnel, dès le deuxième Grand Prix de la saison 2015, en Malaisie. En gagnant sa troisième course pour Ferrari le à Singapour, Sebastian Vettel dépasse Ayrton Senna au troisième rang des pilotes victorieux en Formule 1, avec quarante-deux succès. Pour sa première année avec l'écurie de Maranello, il accumule treize podiums et finit la saison à la troisième place du championnat pilotes. L'année suivante, Ferrari et Vettel ne remportent aucune course et doivent attendre dix-huit mois, du Grand Prix de Singapour 2015 à celui d'Australie 2017 pour renouer avec la victoire ; il remporte quatre autres Grands Prix durant cette saison et termine vice-champion du monde derrière Lewis Hamilton. En 2018, il gagne cinq courses et monte sur douze podiums mais une série d'erreurs en deuxième partie d'année, le conduit une nouvelle fois à la deuxième place d'un championnat remporté pour la cinquième fois par Hamilton. La saison suivante, l'Allemand ne gagne qu'une seule victoire, et obtient son pire classement depuis qu'il est au sein de l'équipe en terminant à la cinquième place du championnat pilotes.

Courant 2020, après six saisons chez Ferrari, sans parvenir à remporter le titre, son contrat n'est pas renouvelé. Vettel est alors engagé l'année suivante, par Aston Martin F1 Team, qui fait son retour en Formule 1 en tant que constructeur, après 61 ans d'absence. À Bakou, en se classant deuxième, il offre à sa nouvelle écurie le premier podium de son histoire. Le , il annonce la fin de sa carrière en Formule 1 à l'issue du championnat ; après seize saisons et 299 Grands Prix, il a acquis 53 victoires, 122 podiums, 57 pole positions, 38 meilleurs tours et quatre titres de champion du monde.