Charles Ford - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Charles Ford.

Charles Ford

Charles Ford
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Historien du cinémaVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions

Charles Ford est un écrivain français, historien du cinéma, journaliste, producteur de radio et de télévision, né à Bellevue, le , mort à Paris le .

Parcours

On doit notamment à Charles Ford Histoire encyclopédique du cinéma (avec René Jeanne, 1947), Histoire populaire du cinéma (1955), Histoire illustrée du cinéma (1966), Femmes cinéastes ou le triomphe de la volonté (1972), Histoire moderne du cinéma (1987), et de nombreux ouvrages sur le cinéma et les cinéastes.

Il est membre du jury présidé par Robert Aldrich à la Berlinale 1959.

L’Académie française lui décerne le prix Juteau-Duvigneaux en 1954 pour son ouvrage Le cinéma au service de la foi. Et avec René Jeanne, il reçoit le prix Marie-Eugène Simon-Henri-Martin de la même Académie française en 1970 pour leur ouvrage Paris vu par le Cinéma.

Il est également l'auteur d'une biographie de la cinéaste Leni Riefenstahl[1].

Rappelant que Charles Ford était un « homme de droite et ne s'en cachait pas », Marcel Martin écrit : « Habité par le démon de la chasse aux sorcières à l'époque de la guerre froide, il avait subodoré des relents de subversion communiste dans l'activité de certaines organisations professionnelles comme l'Association de la critique, un temps présidée par Georges Sadoul, et la FIPRESCI, contre laquelle il avait fondé une concurrente fantomatique, l'Unicrit »[2].

Notes et références

  1. Leni Riefenstahl, La Table Ronde, 1978
  2. La Revue du cinéma, n° 457, février 1990, p. 13
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Charles Ford
Listen to this article