cover image

Empire russe

État russe de 1721 à 1917 / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

L'Empire russe, ou empire de Russie (en russe : Российская империя, Rossíjskaja impérija / Rossiïskaïa imperiïa ; en orthographe précédant la réforme de 1917-1918 Россійская имперія), est l'entité politique de la Russie de , sous le règne de Pierre Ier, au , jour de la proclamation de la République russe. Sa capitale est Saint-Pétersbourg.

Empire russe
(ru) Российская империя

  
(195 ans, 10 mois et 23 jours)


Drapeau de l'Empire russe.

Armoiries de l'Empire russe.
Devise en russe : Съ нами Богъ! (S nami Bog!, « Dieu est avec nous ! »)
Hymne Molitva russkikh ().
Hymne des tsars ().
  • L'Empire russe en 1914.
  • Territoires perdus avant 1914.
  • Sphères d'influence.
  • Protectorats de Moldavie et de Valachie (1829-1856).
Informations générales
Statut Monarchie absolue ().
Monarchie constitutionnelle ().
Capitale Saint-Pétersbourg
Moscou ()
Langue(s) Russe
Langues régionales : polonais, suédois, finnois, moldave, arménien, langues du Caucase, langues turques.
Langue secondaire : français.
Religion Christianisme orthodoxe.
Monnaie Rouble
Démographie
Population (1897) 125 640 021 hab.
Superficie
Superficie (1916) ~22 800 000 km2
Histoire et événements
(CG)
27 avril 1682 (CJ)
Intronisation de Pierre Ier.
(CG)
11 octobre 1721 (CJ)
Proclamation de l'Empire.
(CG)
14 décembre 1825 (CJ)
Insurrection décabriste.
(CG)
19 février 1861 (CJ)
Abolition du servage.
Janvier- Révolution de 1905.
(CG)
23 avril 1906 (CJ)
Constitution.
(CG)
2 mars 1917 (CJ)
Révolution de Février.
(CG)
1er septembre 1917 (CJ)
Proclamation de la République russe.
Empereur de Russie
Premier empereur

Pierre Ier
Avant-dernier empereur

Nicolas II
Dernier empereur
Michel II
Premier ministre
(1er) Serge Witte
(Der) 1917 Nikolaï Galitzine
Parlement
Chambre haute Conseil de l'Empire
Chambre basse Douma d'État de l'Empire russe

Entités suivantes :

L'Empire russe utilisa le calendrier julien (CJ) jusqu'à sa chute ; les dates indiquées ci-dessus sont données à la fois dans ce calendrier et le calendrier grégorien (CG).

À la fin du XIXe siècle, la taille de l'Empire est d'environ 21 800 000 kilomètres carrés (presque 1/6 des terres émergées du globe). En plus des territoires de l'actuelle fédération de Russie, la Russie compte les provinces baltes, la majeure partie de l'Ukraine, la Biélorussie, une partie de la Pologne, la Moldavie orientale (actuelle Moldavie), le Caucase, le grand-duché de Finlande et une partie importante de l'Asie centrale, sans compter la colonisation russe des Amériques, essentiellement l'Alaska, vendue aux États-Unis en 1867, et la ville fortifiée de Port-Arthur, louée à bail à la Chine en 1894.

En 1914, l'Empire russe se subdivise en 81 gouvernements et 20 oblasts régions »). Les vassaux et les protectorats de la Russie comptent le khanat de Boukhara, le khanat de Khiva et, après 1914, Touva. Outre la Russie elle-même, l'Empire comprend le royaume de Pologne (1815-1915), placé sous le patronage de la Russie par le congrès de Vienne, et le grand-duché de Finlande (1809-1917).

Selon le recensement de 1897, l'Empire compte à cette date environ 128,2 millions d'habitants[1], dont plus de 70 % (93,4 millions) vivent en Russie d'Europe. Plus de cent groupes ethniques différents vivent dans le territoire de l'Empire (les Russes représentant 45 % de la population). L'Empire russe n'est pas un État-nation mais une entité multiethnique[2] intégrant une diversité de peuples en son sein dès ses origines[3].

L'Empire russe est une autocratie dirigée par un empereur, appelé le plus souvent Gosoudar souverain »), ou tsar dans les campagnes. Mais sa dénomination officielle est imperator. Il est issu de la dynastie des Romanov. Le christianisme orthodoxe est la religion officielle de l'Empire, administrée par le souverain par le truchement du Saint-Synode. Les sujets de l'Empire sont séparés en ordres (classes) comme le dvorianstvo[Note 1] (la « noblesse »), le clergé, les marchands (répartis en plusieurs guildes), le mechtchantsvo petits commerçants » ou artisans), les cosaques, et les paysans (libres, d'État, ou de la noblesse).