cover image

L'Ukraine[alpha 4] (/y.kʁɛn/ ; en ukrainien : Україна, Oukraïna /ukrɑˈjinɑ/) est un État d'Europe orientale, le deuxième d'Europe par sa superficie et le premier entièrement européen[alpha 5]. Elle est bordée par la mer Noire et la mer d'Azov au sud, frontalière avec la Russie au nord-est et à l'est, avec la Biélorussie au nord, avec la Pologne, la Slovaquie et la Hongrie à l'ouest et avec la Roumanie et la Moldavie au sud-ouest. La capitale, et la ville la plus peuplée du pays, est Kiev.

Ukraine

(uk) Україна / Oukraïna


Drapeau de l'Ukraine

Armoiries de l'Ukraine
Hymne en ukrainien : Ще не вмерла України (Chtche ne vmerla Ukraïny, « L'Ukraine n'est pas encore morte »)
Fête nationale 24 août
· Événement commémoré
Indépendance vis-à-vis de l'URSS ()
Localisation de l'Ukraine en Europe.
  • Régions sous contrôle gouvernemental.
  • Régions situées à l’intérieur des frontières internationalement reconnues de l’Ukraine[alpha 1] et contrôlées par la Russie.
  • Territoires contrôlés par la Russie.
Administration
Forme de l'État République parlementaire temporairement sous loi martiale[1]
Président Volodymyr Zelensky
Premier ministre Denys Chmyhal
Parlement Rada
Langue officielle Ukrainien
Langues régionales officielles Tatar de Crimée
Capitale Kiev

50° 27′ 02″ N, 30° 31′ 25″ E

Géographie
Plus grande ville Kiev
Superficie totale A[alpha 2] : 603 549 km2
B[alpha 3] : 576 604 km2
Superficie en eau 7 %
Fuseau horaire

UTC + 2 : (HNEE) ;

heure d'été : UTC + 3 : (HAEE)
Histoire
Rus' de Kiev
Hetmanat cosaque
République populaire ukrainienne
RSS d'Ukraine
Holodomor
Catastrophe nucléaire de Tchernobyl
Indépendance URSS
Adoption de la Constitution
Révolution de Maïdan 18-
Annexion de la Crimée
Sécession de Donetsk
Sécession de Lougansk
Invasion par la fédération de Russie
Démographie
Gentilé Ukrainien, Ukrainienne
Population totale (janvier 2019) A[alpha 2] : 44 983 019 hab.[2]
B[alpha 3] : 42 153 201 hab.
(classé 31e)
Densité 75 hab./km2
Économie
PIB nominal (2020)

142,250 milliards de $
- 8,04 %

[3] (53e)
PIB (PPA) (2020)

527,933 milliards de $
- 5,89 %

[4] (39e)
PIB nominal par hab.

3 424,769 $
- 7,6 %

[5] (120e)
PIB (PPA) par hab. (2020) 12 710,373 $
- 5,44 % [6] (92e)
Taux de chômage (2020) 11,03 % de la pop. active
+ 29,84 %
Dette publique brute (2020) Nominale
2 542,072 milliards de
+ 27,77 %
Relative
65,692 % du PIB
+ 31,23 %
IDH (2021) 0,773[7] (élevé ; 77e)
Monnaie Hryvnia (depuis le , précédemment le karbovanets) (UAH​)
Divers
Code ISO 3166-1 UKR, UA​
Domaine Internet .ua, .укр
Indicatif téléphonique +380
Organisations internationales ONU
APSCO (observateur)
 Union européenne (candidat officiel)[8]

Les origines de la culture ukrainienne remontent à l'État slave oriental médiéval de la Rus' de Kiev. Après la chute de cette dernière à l'issue des invasions mongoles du XIIIe siècle, le territoire fait l’objet de partitions et se voit revendiqué par plusieurs puissances étrangères, dont la république des Deux Nations à l'ouest et l'Empire ottoman au sud. L'Hetmanat cosaque indépendant existe entre le XVIIe siècle et le XVIIIe siècle, avant que ses parties orientale et centrale ne soient intégrées à l'Empire russe. L'Ukraine occidentale sera, de son côté, intégrée à l'empire d'Autriche, son successeur l'Autriche-Hongrie, puis la Deuxième République de Pologne.

Pendant la révolution russe, la République populaire ukrainienne connaît brièvement l'indépendance avec reconnaissance internationale, intègrera une partie de l'ancienne République populaire d'Ukraine occidentale, mais finit par devenir la république socialiste soviétique d'Ukraine de l'Union soviétique, dans les années 1920 à la suite de la guerre civile russe. En 1921, l'Armée rouge écrase définitivement l'armée révolutionnaire insurrectionnelle ukrainienne, qui contrôlait depuis 1918 le centre, le Sud et l'Est du pays, mettant un terme à l'Ukraine libertaire. En 1939, l'Union soviétique achève sa conquête de l'Ukraine occidentale conformément au pacte germano-soviétique.

L'Ukraine devient une nouvelle fois indépendante en 1991, avec la dislocation de l'URSS et est alors la troisième puissance nucléaire mondiale en nombre d'ogives[9]. Le , l'Ukraine abandonne ses armes nucléaires dans le cadre du Mémorandum de Budapest en échange de garanties sur sa sécurité et son intégrité territoriale dont la Russie, les États-Unis et le Royaume-Uni sont garants. À la suite de la révolution de 2014, la Crimée est annexée par la Russie et une guerre civile éclate dans l'est du pays avec les séparatistes pro-Russes. Face à la menace russe et au non-respect par la Russie de ses engagements de 1994, l'Ukraine cherche alors de nouvelles garanties de sécurité en se rapprochant de l'OTAN. La crise prend une nouvelle dimension le , lorsque l'Ukraine est envahie par les forces armées russes sur ordre de Vladimir Poutine.

La seule langue officielle est l'ukrainien, mais le russe est aussi beaucoup utilisé, notamment dans le sud et dans l'est du pays, en raison de la domination de l'ancien empire russe et de plusieurs siècles de russification qu'a connus cette partie du pays.