Le Grand Prix automobile d'Autriche 2020 (Formula 1 Rolex Grosser Preis von Österreich 2020) disputé le 5 juillet 2020 sur le circuit de Spielberg, est la 1019e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950 et la première à se disputer sans aucun spectateur. Il s'agit de la trente-troisième édition du Grand Prix d'Autriche comptant pour le championnat du monde de Formule 1. Initialement prévue pour être la onzième étape du championnat 2020, elle en devient la première manche après l'annulation des dix premières courses prévues au calendrier en raison de la pandémie de Covid-19. L'épreuve se dispute pour la trente-deuxième fois depuis 1970 sur le circuit de Spielberg, devenu propriété de Red Bull, d'où le nom actuel du circuit, Red Bull Ring.

Grand Prix d'Autriche 2020
Données de course
Nombre de tours 71
Longueur du circuit 4,326 km
Distance de course 307,146 km
Conditions de course
Affluence huis clos
Résultats
Vainqueur Valtteri Bottas,
Mercedes,
1 h 30 min 55 s 739
(vitesse moyenne : 202,214 km/h)
Pole position Valtteri Bottas,
Mercedes,
1 min 2 s 939
(vitesse moyenne : 246,982 km/h)
Record du tour en course Lando Norris,
McLaren-Renault,
1 min 7 s 475
(vitesse moyenne : 230,378 km/h)

Devant des gradins vides et dans des conditions drastiques pour tous les acteurs présents à Spielberg en raison des mesures prises dans le cadre de la crise sanitaire mondiale, Valtteri Bottas n'a besoin que d'une tentative en Q3 pour réaliser la douzième pole position de sa carrière, au volant d'une Mercedes W11 largement supérieure à la concurrence. Lewis Hamilton, auteur du deuxième temps à 12 millièmes de seconde de son coéquipier, est pénalisé d'un recul de trois places sur la grille pour ne pas avoir ralenti sous drapeau jaune lors de la sortie de piste de Bottas lancé dans sa deuxième tentative. Max Verstappen accompagne alors le Finlandais en première ligne et Lando Norris obtient sa meilleure place sur la grille avec sa McLaren MCL35, tout comme Alexander Albon qui complète la deuxième ligne. Hamilton part en troisième ligne aux côtés de Sergio Pérez. Charles Leclerc ne fait pas mieux que le septième temps, à neuf dixièmes de seconde de sa pole position de 2019 ; la Ferrari SF1000, souffrant d'un terrible déficit en vitesse de pointe, ne permet pas à Sebastian Vettel d'atteindre la troisième phase des qualifications : il s'élance onzième, en sixième ligne.

La course est intégralement menée par Bottas, suivi comme son ombre à partir du onzième tour par son coéquipier Hamilton qui ne trouve jamais l'ouverture, malgré trois relances consécutives à autant de sorties de la voiture de sécurité. Alors qu'une panne électronique élimine Verstappen au bout de onze tours et que le Grand Prix voit neuf pilotes abandonner, la course s'anime réellement avec la deuxième sortie de la voiture de sécurité à la suite de l'abandon de George Russell à vingt tours de l'arrivée. Leclerc, Albon et Norris, notamment, en profitent pour chausser des pneus frais alors que les trois premiers (Bottas, Hamilton et Pérez) n'ont pas cette opportunité, ayant déjà dépassé l'entrée de la voie des stands. La voiture de sécurité reprend une dernière fois la piste après la perte d'une roue pour Kimi Räikkönen et, à la relance au soixante-et-unième tour, Alexander Albon attaque Hamilton pour le gain de la deuxième place : il s'infiltre à l'extérieur du virage no 4, mais le Britannique l'expédie en tête-à-queue, ce qui lui vaut une pénalité de cinq secondes. Charles Leclerc, désormais le plus rapide en piste, dépasse tour à tour Lando Norris puis Sergio Pérez et, de façon inespérée compte tenu du niveau de performance de sa Ferrari, se retrouve troisième sur la piste puis dauphin du vainqueur finlandais à l'arrivée. À l'attaque du dernier tour, Norris, en quatrième position à plus de cinq secondes d'Hamilton, réalise le meilleur tour en course et obtient, à 20 ans, le premier podium de sa carrière.

Hamilton se classe quatrième devant Carlos Sainz Jr. et Sergio Pérez, lui aussi pénalisé de cinq secondes (pour excès de vitesse dans la voie des stands) ; suivent les Français Pierre Gasly et Esteban Ocon, qui marque quatre points pour son retour à la compétition. Antonio Giovinazzi amène son Alfa Romeo au neuvième rang et Sebastian Vettel (parti en tête-à-queue au 31e tour pour une attaque trop optimiste sur Sainz) prend le dernier point en jeu.

Grâce à la huitième victoire de sa carrière, Bottas prend la tête du championnat avec 25 points devant Charles Leclerc (18 points) et Lando Norris (16 points dont le point supplémentaire du meilleur tour en course). Hamilton démarre sa quête d'un septième titre avec un capital de 12 points. L'écurie Mercedes Grand Prix prend les devants au championnat constructeurs avec 37 points, devant McLaren (26 points), Ferrari (19 points) et Racing Point (8 points) ; suivent Renault (6 points), AlphaTauri (4 points) et Alfa Romeo (2 points), Red Bull, Haas et Williams n'ayant pas marqué. Le plateau de la Formule 1 reste sur place pour y disputer, une semaine plus tard, le Grand Prix de Styrie, deuxième manche du championnat.

Oops something went wrong: