cover image

Édimbourg (/edɛ̃buʁ/[2] ; en anglais : Edinburgh /ˈɛdɪnb(ə)ɹə/[3],[4] Écouter ; en gaélique écossais : Dùn Èideann, /ˈuːnˈeːtʲəˠ/[5] ; en scots : Embra, Edinburrie, Edinburra ou Edimbra) est une ville d'Écosse au Royaume-Uni.

Quick facts: Administration, Pays , Nation , Council area ...
Édimbourg
en anglais : Edinburgh 
en scots : Edinburrie 
en écossais : Dùn Èideann

Héraldique

Drapeau

Dans le sens des aiguilles d'une montre à partir d'en haut à gauche : Calton Hill, Old College de l'université d'Édimbourg, vieille ville, château d'Édimbourg et Princes Street vue de Calton Hill.
Administration
Pays Royaume-Uni
Nation Écosse
Council area Édimbourg
Ancien comté Midlothian
Région de lieutenance Édimbourg
Force de police Police Scotland
Incendie Scottish Fire and Rescue Service
Ambulance Scottish Ambulance Service
Maire
Mandat
Frank Ross (SNP)
2017-2022
Code postal EH
Démographie
Gentilé Édimbourgeois, Édimbourgeoise
Population 488 050 hab. (2016)
Densité 1 884 hab./km2
Population de l'aire urbaine 901 455 hab. (2016[1])
Géographie
Coordonnées 55° 57′ 17″ nord, 3° 12′ 06″ ouest
Superficie 25 900 ha = 259 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Château d'Édimbourg, palais de Holyrood, Scotch Whisky Heritage Centre, musée national d'Écosse
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni
Édimbourg
Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni
Édimbourg
Géolocalisation sur la carte : Écosse
Édimbourg
Géolocalisation sur la carte : Édimbourg
Édimbourg
Liens
Site web www.edinburgh.gov.uk
    Close

    Elle est sa capitale depuis 1532, ainsi que le siège du Parlement écossais depuis le rétablissement de celui-ci en 1999. Sa population était de 488 050 habitants en 2016 (c’est la deuxième ville d’Écosse derrière Glasgow).

    Ses habitants s'appellent les Édimbourgeois. Depuis 1329, Édimbourg possède officiellement le statut de cité. Elle a aussi le statut de council area (depuis le ) et de région de lieutenance, après avoir eu celui de district au sein de la région du Lothian (du au ) dont elle était le siège.

    Elle est dominée par son château dont les fondations remontent au VIIe siècle mais c’est à partir du XIe siècle que fut construite cette résidence royale avant de devenir une forteresse redoutable au XVIe siècle. Édimbourg fut affranchie en 1329 et s’entoura de murailles au XVe siècle. Après la défaite de Flodden (1513) contre les Anglais, les bourgeois de la ville décidèrent de construire à titre préventif une seconde enceinte baptisée le mur de Flodden. Après l’unification des Parlements d’Écosse et d’Angleterre (1707), la ville perdit de son importance politique mais resta un important centre économique et culturel. En plus du Château, Édimbourg compte de nombreux lieux intéressants comme le Royal Botanic Garden, les cathédrales Saint-Gilles (presbytérienne), Sainte-Marie (épiscopalienne) et Sainte-Marie (catholique), la Galerie nationale d'Écosse, Charlotte Square, le Scott Monument ou encore le Musée national d'Écosse. Le palais de Holyrood est la résidence officielle du roi lorsqu’il séjourne dans la ville. Les districts de la vieille et de la nouvelle ville sont classés patrimoine mondial par l’UNESCO depuis 1995.

    Édimbourg est célèbre pour son festival, le plus grand du monde, qui dure trois semaines en août et propose de nombreux spectacles de qualité dans toutes les disciplines.

    C'est le deuxième plus grand centre financier du Royaume-Uni (après Londres) et les attractions historiques et culturelles de la ville en ont fait la deuxième destination touristique la plus populaire du Royaume-Uni, attirant 1,75 million de visiteurs étrangers en 2016. La ville accueille l'une des plus prestigieuses universités d'Europe et du monde, l'université d'Édimbourg, pionnière dans l’informatique, la géologie, la chimie et la médecine. À Édimbourg se situe également la Bibliothèque nationale d'Écosse qui est la plus importante bibliothèque d’Écosse (et l’une des plus grandes du Royaume-Uni).