Genève est une ville suisse située à l’extrémité sud-ouest du Léman. Elle est la deuxième ville la plus peuplée de Suisse après Zurich, et le chef-lieu de la République et canton de Genève (GE). Au , la ville comptait 201 818 habitants[3] dans 16 km2[4], mais à la même date son aire métropolitaine transfrontalière, définie par Eurostat et l'OFS suivant la méthodologie des zones urbaines fonctionnelles[5],[alpha 1], c'est-à-dire l'agglomération et la couronne périurbaine, comptait 1 032 750 habitants[6] dans 2 292 km2[7] à cheval sur la Suisse et la France.

Quick facts: Administration, Pays , Canton , Localité(s) ,...
Genève

De haut en bas et de gauche à droite : palais des Nations, jet d'eau, le mur des Réformateurs, Genève et le Léman.

Blason

Logo
Administration
Pays Suisse
Canton Genève
Localité(s) Quartiers de Genève
Communes limitrophes Carouge, Chêne-Bougeries, Cologny, Lancy, Le Grand-Saconnex, Pregny-Chambésy, Vernier, Veyrier
Maire
Mandat
Marie Barbey-Chappuis
(Le Centre)
2022–2023
NPA 1200–1209, 1211, 1215, 1289
No OFS 6621
Démographie
Gentilé Genevois
Population
permanente
203 856 hab. (31 décembre 2020)
Densité 12 797 hab./km2
Population
agglomération
606 748 hab. (31 décembre 2020)
Géographie
Coordonnées 46° 12′ 00″ nord, 6° 09′ 00″ est
Altitude 373,6 m
Min. 369 m
Max. 458 m
Superficie 15,93 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Genève
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Genève
Géolocalisation sur la carte : canton de Genève
Genève
Liens
Site web www.geneve.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]
    Close

    Depuis 2013, le canton de Genève, le district de Nyon (dans le canton de Vaud) et le pôle métropolitain du Genevois français (un pôle métropolitain situé à cheval sur les départements français de l'Ain et de la Haute-Savoie) se sont unis pour former le Grand Genève (précédemment connu sous le nom d'Agglomération franco-valdo-genevoise), un groupement local de coopération transfrontalière (GLCT) de droit suisse chargé d'assurer la coopération des collectivités locales dans l'espace métropolitain transfrontalier genevois, notamment en matière de transports publics transfrontaliers. D'une superficie (hors lac) de 1 996 km2[8], le Grand Genève comptait 1 025 316 habitants au , 58,5 % d'entre eux en territoire suisse et 41,5 % en territoire français[9].

    Genève est la ville qui accueille le plus d'organisations internationales au monde[10]. Le canton de Genève accueille 39 organisations internationales et 431 organisations non gouvernementales (ONG)[11]. Le siège européen des Nations unies, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), l'Organisation mondiale du commerce (OMC), l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Organisation internationale du travail, font partie de ces organisations internationales.

    Genève et New York sont les deux centres de coopération internationale les plus importants du monde, Genève étant le plus important en nombre d'institutions, de réunions et de congrès[12]. L'Office des Nations unies à Genève (ONUG) est le centre de diplomatie multilatérale le plus actif au monde[13] et il a été le théâtre de nombreuses négociations historiques. Avec notamment Bâle, New York et Strasbourg, Genève est le siège de plusieurs institutions internationales sans être capitale politique d’un État[14].

    Genève est la deuxième place financière du pays après Zurich. Elle est considérée comme la plus importante au monde en matière de gestion de fortune privée trans-nationale[15] et s’impose entre autres comme la première place mondiale pour le négoce du pétrole devant Londres[16]. Du fait de son rôle à la fois politique et économique, elle fait partie des « villes mondiales ». Selon une étude de 2019 menée par Mercer Consulting[17], Genève arrive (avec Zurich et Bâle) parmi les dix premières métropoles qui offrent la meilleure qualité de vie au monde. La ville est aussi connue comme une des plus coûteuses, se disputant chaque année la première place du classement des villes les plus chères du monde avec Zurich[18],[19], ce qui fait que les ménages genevois disposent en 2016[20], à revenu égal, du revenu disponible le plus bas de Suisse ; ceci est cependant très largement compensé par un revenu brut moyen (et médian) parmi les plus élevés de Suisse[21],[22].

    La langue officielle de la ville est le français. Genève enregistre 3,23 millions de nuitées en 2018[23], ce qui contribue à sa caractéristique de « ville mondiale ». Le jet d'eau de Genève, culminant à 140 m, est depuis 1891 l'un des principaux attraits touristiques de la ville.