cover image

Sinogramme traditionnel

caractères chinois utilisés dans le monde chinois en dehors de leur version simplifiée / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Cher Wikiwand IA, Faisons court en répondant simplement à ces questions clés :

Pouvez-vous énumérer les principaux faits et statistiques sur Sinogramme traditionnel?

Résumez cet article pour un enfant de 10 ans

AFFICHER TOUTES LES QUESTIONS

Les caractères chinois traditionnels sont un ensemble de caractères chinois standard utilisés pour l'écriture du chinois. Leurs formes modernes sont apparues pour la première fois avec l'émergence de l'écriture cléricale pendant la dynastie Han à partir de 200 av. J.-C. et ont été standardisées avec l'introduction de l'écriture régulière à partir du IIe siècle[1]. Ils sont restés la forme standard des caractères chinois imprimés ou du chinois littéraire dans toute la sinosphère jusqu'au milieu du XXe siècle[1],[3],[4] lorsque plusieurs pays ont adopté les caractères chinois simplifiés[3],[5],[6].

Quick facts: Caractéristiques, Type , Langue(s) , Directio...
Sinogramme traditionnel
Image illustrative de l’article Sinogramme traditionnel
Caractéristiques
Type Logogramme
Langue(s) Chinois, Coréen (Hanja), Japonais (Kyūjitai)
Direction
  • Gauche à droite (usage moderne)
  • Haut-en-bas, colonnes de droite-à-gauche (style traditionnel)
Historique
Époque Depuis le IIe siècle[1]
Système(s) parent(s) Écriture ossécaille

 Style sigillaire
  Écriture des clercs
   Sinogramme traditionnel

Système(s) dérivé(s)
Codage
ISO 15924 Hant (502), Han (variante traditionnelle)
Close
Sinogramme traditionnel
Nom chinois
Chinois traditionnel 正體字
Chinois simplifié 正体字
Traduction littérale Forme de caractères standard
Rendu alternatif
Chinois traditionnel 繁體字
Chinois simplifié 繁体字
Traduction littérale Forme de caractères complexe
Map-Chinese_Characters.png
Pays et régions utilisant officiellement les caractères chinois actuellement ou anciennement comme système d'écriture :
  • Chinois traditionnel utilisé officiellement (Taïwan, Hong Kong, Macao)
  • Chinois simplifié utilisé officiellement, mais la forme traditionnelle est également utilisée dans l'édition (Singapour et Malaisie)[2]
  • Chinois simplifié utilisé officiellement, la forme traditionnelle dans l'usage quotidien existe mais n'est pas courante (Chine continentale, Kokang et État Wa au Myanmar)
  • Caractères chinois utilisés en parallèle avec d'autres écritures dans les langues maternelles respectives (Corée du Sud, Japon)
  • Caractères chinois autrefois utilisés officiellement, mais désormais obsolètes (Mongolie, Corée du Nord, Viêt Nam)
  • Les caractères chinois traditionnels restent d'usage courant à Taïwan, Hong Kong et Macao, ainsi que dans la plupart des communautés de la diaspora chinoise en dehors de l'Asie du Sud-Est[7]; en outre, le hanja en coréen reste pratiquement identique aux caractères traditionnels, qui sont encore utilisés dans une certaine mesure en Corée du Sud, malgré les normes différentes utilisées dans ce pays pour certaines variantes de caractères chinois. À Taïwan, la normalisation des caractères traditionnels est stipulée par la promulgation de la forme standard des caractères nationaux, qui est réglementée par le Ministère de l'Éducation de Taïwan. En revanche, les caractères chinois simplifiés sont utilisés en Chine continentale, en Malaisie et à Singapour dans les publications officielles.

    Il existe un débat de longue date au sein des communautés chinoises sur l'usage des caractères traditionnels ou simplifiés (en)[8],[9]. De nombreux journaux chinois en ligne permettent aux utilisateurs de passer d'un jeu de caractères à l'autre[2].

    Oops something went wrong: