cover image

L'Empire français, appelé a posteriori le Premier Empire[Note 3], est le régime impérial de la France à partir du , date de la proclamation de Napoléon Bonaparte empereur des Français par sénatus-consulte, jusqu'à sa première abdication le , puis de son retour à Paris le à la séparation de la Commission Napoléon II le . D'abord perçu comme une continuation de la Première République, avant de prendre la dénomination officielle d'« Empire français » en 1809, il fait suite au Consulat, est entrecoupé par la Première Restauration avant le rétablissement de son autorité lors des Cent-Jours, et est suivi par la Seconde Restauration.

Empire français
Premier Empire

  
(9 ans, 10 mois et 27 jours)
  
(3 mois et 17 jours)


Drapeau

Armoiries
Devise « À chacun ses mérites. »[Note 1]
Hymne principalement Veillons au salut de l'Empire mais encore Chant du départ ou Marche consulaire[Note 2]
L’Empire à son apogée en 1812 : en vert foncé, la France ; en vert clair, ses territoires vassaux.
Informations générales
Statut Monarchie constitutionnelle césariste
Texte fondamental Constitution de l'an XII
Acte additionnel aux constitutions de l'Empire du 22 avril 1815
Capitale Paris
Langue(s) Français
Religion Christianisme (catholicisme et protestantisme)
Monnaie Franc germinal
Démographie
Population (1812) ~ 44 000 000 hab (hors États vassaux)[1]
• 1812 96 472 000 hab (avec États vassaux, colonies et protectorats)[2]
Superficie
Superficie (1812)

2 100 000 km2 avec les États vassaux)[3] 2 500 000 km2 avec États vassaux, colonies et protectorats

2 140 000 km2 avec la Louisiane française, courte période annexée de 1800 à 1804)
Histoire et événements
Le régime impérial est proclamé. Il est approuvé par plébiscite le .
Sacre de Napoléon Ier.

Campagne d’Allemagne : victoire incarnée à la bataille d'Austerlitz.
Bataille de Trafalgar : échec décisif de la tentative de conquête du Royaume-Uni.
Dissolution du Saint-Empire.

Campagne de Dalmatie Campagne de Prusse et de Pologne : victoire consacrée à la bataille d'Iéna (Prusse) et de Friedland (Pologne).

Guerre d'indépendance espagnole : retraite consacrée à la bataille de Bailén.

Campagne d'Allemagne et d'Autriche : victoire consacrée à la bataille de Wagram.

Campagne de Russie : retraite et pertes importantes consacrées à la bataille de la Bérézina.

Campagne d'Allemagne : échec et retraite consacrée à la bataille de Leipzig.

Campagne de France : victoire tactique française, mais victoire stratégique des coalisés. Première abdication de Napoléon Ier, exilé sur l'île d'Elbe.
Débarquement de Napoléon au Golfe Juan, début des Cent-Jours.

Campagne de Belgique : échec consacré à la bataille de Waterloo. Seconde abdication, exil à Sainte-Hélène.
Séparation de la Commission Napoléon II. Chute de l'Empire.
Empereur des Français

Napoléon Ier

Napoléon Ier

Napoléon II
Parlement français
Chambre haute Tribunat (jusqu'en 1807)
Chambre des pairs (1815)
Chambre basse Corps législatif (jusqu'en 1814)
Chambre des représentants (1815)

Le Premier Empire se distingue des autres régimes politiques de l'Histoire de France d'abord par son originalité (il inaugure un système politique alors inédit en France, l'Empire), ensuite par sa belligérance (les guerres napoléoniennes voient la France affronter successivement cinq coalitions de 1805 à 1815). Ces conflits permettent à Napoléon de conquérir la majeure partie de l'Europe continentale, hors Scandinavie. Portée à son extension continentale maximale (2 500 000 km2 annexés), la France compte alors 135 départements, des villes comme Rome, Hambourg, Barcelone, Amsterdam ou Raguse devenant chefs-lieux de départements français.

Incarnés par de nombreuses et spectaculaires victoires militaires (Austerlitz, Iéna, Auerstadt, Eylau, Friedland, Wagram), ces succès continentaux se payent au prix de lourdes pertes en hommes (800 000 hommes du côté français) et d'un recul sur le plan colonial, conduisant à la disparition du Premier empire colonial français, à la vente de la Louisiane en 1803 s'ajoutant à la conquête de certaines colonies antillaises par le Royaume-Uni, ennemi de la Révolution et maître des mers. Les récurrents échecs français à conquérir les îles Britanniques (expéditions d'Irlande, campagne de Trafalgar) laissent en effet les Britanniques financer les successives coalitions qui viennent en 1814 à bout des armées impériales, après le tournant décisif de la campagne de Russie, échec stratégique dont la Grande Armée ne se relèvera pas.

C'est le premier des deux empires français établis au profit de la dynastie des Bonaparte.

L’Empire commence le , quand le sénatus-consulte proclame Napoléon Bonaparte « empereur des Français ». Le plébiscite du confirme cette désignation.

Le Premier Empire s'achève le (abdication de Napoléon à Fontainebleau, après sa déchéance prononcée à Paris le par le Sénat, et départ le pour l'île d'Elbe). Il est suivi par la Restauration des Bourbons, interrompue par l'épisode des Cent-Jours du au .

Oops something went wrong: