cover image

La Nouvelle-Zélande (en anglais : New Zealand ; en maori : Aotearoa) est un pays insulaire d'Océanie, situé dans le sud-ouest de l'océan Pacifique. Elle est constituée de deux îles principales : l'île du Nord et l'île du Sud, ainsi que de 700 plus petites îles. Se situant à environ 2 000 km au sud-est de l'Australie, dont elle est séparée par la mer de Tasman, elle se trouve également à 1 000 km au sud des îles de Nouvelle-Calédonie, des Fidji et des Tonga. La topographie variée du pays et ses pics montagneux, dont ceux des Alpes du Sud, doivent beaucoup au soulèvement tectonique et aux éruptions volcaniques. Sa capitale est Wellington et sa plus grande ville est Auckland.

Nouvelle-Zélande

(en) New Zealand

(mi) Aotearoa


Drapeau de la Nouvelle-Zélande

Armoiries de la Nouvelle-Zélande
Devise Pas de devise officielle
Hymne en anglais : God Defend New Zealand[1]  Que Dieu protège la Nouvelle-Zélande »)

en anglais : God Save the King[1]  Que Dieu protège le Roi »)
Fête nationale 6 février
· Événement commémoré
Signature du traité de Waitangi (1840)
La Nouvelle-Zélande et ses possessions territoriales.
Administration
Forme de l'État Monarchie constitutionnelle parlementaire unitaire
Roi Charles III
Gouverneure générale Cindy Kiro
Première ministre Jacinda Ardern
Parlement Parlement
Chambre haute
Chambre basse
Conseil législatif (aboli en 1951)
Chambre des représentants
Langues officielles Anglais (de facto)
Maori
Langue des signes néo-zélandaise
Capitale Wellington

41° 17′ S, 174° 27′ E

Géographie
Plus grande ville Auckland
Superficie totale 268 680 km2
(classé 74e)
Superficie en eau 1,6 %
Fuseau horaire UTC + 12 (été + 13)
Histoire
Exploration par les Européens XVIIe siècleXVIIIe siècle
Colonie de Nouvelle-Galles du Sud
Traité de Waitangi
Colonie de Nouvelle-Zélande
Statut de Dominion
Loi d'adoption du statut de Westminster
Loi constitutionnelle
Démographie
Gentilé Néo-Zélandais(e)
Population totale (2018[2]) 4 926 551 hab.
(classé 120e)
Densité 18 hab./km2
Économie
PIB nominal 170 600 millions de dollars[3] (53e)
PIB nominal par hab. (2013) 40 516 $[4] (21e)
PIB (PPA) par hab. (2013) 33 626 $[4] (31e)
IDH (2021) 0,937[5] (très élevé ; 13e)
Monnaie Dollar néo-zélandais (NZD​)
Divers
Code ISO 3166-1 NZL, NZ​
Domaine Internet .nz
Indicatif téléphonique +64
Organisations internationales ONU
OMC
Commonwealth
OCDE
AIIB
Groupe de Cairns

En raison de son éloignement, l'archipel néo-zélandais constitue la dernière grande masse continentale à avoir été découverte et colonisée par les hommes. Les îles ont d'abord été peuplées entre 1280 et 1350 environ, par les Polynésiens qui ont ensuite développé une identité maorie distincte. En 1642, l'explorateur néerlandais Abel Tasman devient le premier Européen à explorer et cartographier une partie de l'archipel. De 1788 à 1840, la moitié septentrionale de l'île du Nord est intégrée à la colonie britannique de Nouvelle-Galles du Sud, située en Australie. La colonisation y est désordonnée et les Britanniques ne portent qu'un intérêt limité pour le territoire néo-zélandais.

Des représentants du Royaume-Uni et des chefs maoris signent le traité de Waitangi le , ce qui a pour effet de proclamer la souveraineté britannique sur l'ensemble des îles. En 1841, la Nouvelle-Zélande devient une colonie de peuplement à part entière au sein de l'Empire britannique. Ce changement s'accompagne d'une période de colonisation intensive, où les Britanniques conquièrent et colonisent l'entièreté de l'archipel, parfois à travers des guerres contre les Maoris entre 1843 et 1872. La Nouvelle-Zélande obtient la souveraineté interne en acquérant le statut de dominion le , puis elle obtient la souveraineté externe avec la Loi d'adoption du statut de Westminster en 1947.

Sa population, estimée à 5,1 millions d'habitants en 2022, est en majorité blanche, mais elle comporte aussi plusieurs minorités raciales, avec les Maoris, suivis des Asiatiques et des Pacifiens. La culture néo-zélandaise est occidentale et est dérivée des colons européens (principalement britanniques). Il existe également une culture maorie distincte, ainsi que des cultures plus récentes résultant de l'augmentation et de la diversification de l'immigration depuis les années 1970. Les langues officielles sont l'anglais (de facto), le maori et la langue des signes, avec le dialecte local de l'anglais comme langue dominante.

À l'échelle nationale, le pouvoir législatif est confié à un Parlement monocaméral élu, tandis que le pouvoir exécutif est exercé par le cabinet, dirigé par le Premier ministre. Le roi Charles III est le monarque du pays et est représenté par le gouverneur général. La Nouvelle-Zélande est organisée en seize régions, onze conseils régionaux et soixante-sept autorités territoriales à des fins d'administration locale.

En tant que pays développé, la Nouvelle-Zélande figure en haut des classements internationaux en termes de qualité de vie, d'éducation, de protection des libertés publiques, de transparence du gouvernement et de liberté économique. La Nouvelle-Zélande a connu des changements économiques majeurs au cours des années 1980, qui l'ont transformée d'une économie étatiste et protectionniste à une économie libérale et libre-échangiste. Le secteur des services domine l'économie nationale et est suivi du secteur industriel et agricole. Le tourisme constitue également une importante source de revenus.

Le Royaume de Nouvelle-Zélande comprend également le territoire dépendant de Tokelau, les États associés des Îles Cook et Niue, ainsi que la dépendance de Ross, correspondant à la revendication territoriale de la Nouvelle-Zélande en Antarctique. La Nouvelle-Zélande est membre de l'ONU, du Commonwealth, de l'ANZUS, de l'OCDE, de l'APEC, de la Communauté du Pacifique et du Forum des îles du Pacifique.